Apprendre à votre chien à gérer la frustration/Teach to your dog how handle it frustration

Tout comme nous, les chiens doivent apprendre, et ce le plus tôt possible, à gérer ce sentiment épouvantable qu’est la frustration.

IMG_9536

Dogs, like us, must learn, as early as possible, how to deal with this terrible feeling of frustration.

Souvenez-vous de ce moment où vous avez dû renoncer à quelque chose qui vous tenait vraiment à cœur ? Pas super comme souvenir n’est-ce pas ? Et pourtant vous avez su gérer votre frustration car vous avez appris, dès tout petit, à le faire. En revanche, si ce n’est pas le cas, c’est que vous êtes surement resté au stade de l’enfant qui fait une crise au milieu des rayons du supermarché pour un paquet de bonbons. Et vous en conviendrez, cela engendre de légers problèmes comportementaux et de vie en société de manière générale.

Et bien pour nos chers toutous, c’est la même chose : l’apprentissage de la frustration est primordial et très important car il permet d’instaurer un équilibre dans la relation humain / chien et de ce fait, permet l’intégration des chiens dans nos vies et une cohabitation harmonieuse.

Ne pas apprendre à nos chiens à gérer leur frustration engendre des troubles comportementaux et un déséquilibre dans nos relations avec eux.

IMG_9407

Remember that moment when you had to give up something that was really important to you? Not great as a souvenir isn’t it? And yet you have managed your frustration because you learned, from a very young age, to do it. On the other hand, if it isn’t the case, it’s because you have surely remained at the stage of the child who makes a crisis in the middle of the shelves of the supermarket for a packet of sweets. And you will agree, it causes slight behavioral problems and life in society in general.

Well for our dear doggies, it’s the same thing: the learning of the frustration is primordial and very important because it allows to establish a balance in the human / dog relationship and because of this, allows the integration of dogs in our lives and harmonious cohabitation.

Not teaching our dogs how to manage their frustration leads to behavioral problems and an imbalance in our relationships with them.

Comment apprendre à son chien à gérer sa frustration ?

Mais, me direz vous, comment apprendre à son chien à gérer sa frustration ? Et bien, je vous répondrai, tout simplement en instaurant des règles de vie à la maison et en jouant. Oui oui, vous avez bien lu : en jouant !

Avant de passer aux divers exercices/jeux que je vous propose pour apprendre à votre chien à gérer sa frustration, voyons les quelques règles de vie à mettre en place à la maison afin d’obtenir une cohabitation humain / chien correcte et surtout vivable.

J’ajoute par ailleurs que ces règles sont valables autant pour un chien sans véritable problème comportemental que pour un chien adoptant des comportements gênants comme des destructions, des malpropretés ou encore du vol de nourriture par exemple.

IMG_9436

How to teach your dog to manage his frustration?

But, tell me, how to teach your dog to manage his frustration? Well, i will answer you, simply by establishing rules of life at home and playing. Yes yes, you read well: playing!

Before moving on to the various exercises / games that i propose to teach your dog to manage his frustration, let’s see the few rules of life to set up at home in order to obtain a human / dog cohabitation correct and especially livable.

I also add that these rules are valid for both a dog with no real behavioral problem or for a dog adopting annoying behaviors such as destruction, dirtiness or the theft of food for example.

IMG_8454 (1)

Instaurer des règles à la maison

Règle n°1 : Répondre aux besoins de son chien

Ne dit-on pas toujours que le respect, ça marche dans les deux sens ? Alors pour que votre chien vous écoute, ait confiance en vous et vous considère comme un être fiable, vous vous devez de répondre et respecter ses besoins primaires et sociaux. Vous avez envie que votre chien soit bien dans ses pattes ? Alors proposez lui 30 minutes de véritable dépense quotidiennement et à l’extérieur de votre jardin. De plus, multipliez autant que possible les rencontres positives avec ses congénères. N’oubliez jamais que les chiens sont des animaux sociaux et qu’ils ont besoin de voir leurs semblables, jouer avec eux et se dépenser.

Règle n°2 : La gestion des ressources

  • La gestion de la nourriture : votre chien doit manger seul et en 15 minutes maximum (jusqu’à 30 minutes pour les chiots). Pourquoi ne pas lui laisser sa gamelle en libre service au cas où il aurait un petit creux dans la journée ? Et bien tout d’abord pour des raisons évidentes de rythme alimentaire : manger un peu tout au long de la journée signifie être toujours plus en moins en période de digestion. En cas d’activité, votre chien risque alors un retournement d’estomac s’il vient de manger. De plus, il est important que vous, le maitre, soyez à l’initiative de cette ressource. De fait, c’est à vous de décider du début et de la fin du repas de votre chien.
  • La gestion des contacts : tout comme pour la nourriture, vous devez être à l’initiative des contacts de votre chien, que ce soit avec vous ou avec tout autre personne. C’est à vous de décider du début et de la fin de chaque activité, que ce soit des caresses, une séance de jeu ou l’accueil des invités par exemple. Je vous conseille donc d’ignorer toute tentative d’approche de votre toutou et appelez-le lorsqu’il est passé à autre chose. Votre chien comprendra alors qu’il n’a pas accès à toutes ces ressources quand il le souhaite mais que c’est à vous, son être d’attachement, sa « figure parentale », son être de confiance, de décider pour lui en quelque sorte. Attention, je ne vous dis absolument pas d’être froid, distant ou irrespectueux envers votre animal, loin de là. Ces conseils consistent simplement à mettre en place une relation saine entre un animal et son humain.
  • La gestion de son espace pour finir : vous devez proposer à votre chien un panier, une caisse ou une niche confortable, dans la pièce à vivre de votre maison. Cette place ne doit pas se situer au milieu de la pièce ni dans un endroit stratégique comme en bas d’un escalier ou à côté d’une porte par exemple. Et oui, votre chien doit pouvoir être tranquille, ne pas être dérangé par des allées et venues lorsqu’il est dans son panier. Donner une place à son chien lui permet d’avoir un endroit « refuge » dans votre maison, un lieu sans trop de passages et où, surtout, personne ne viendra l’embêter. Je pense notamment aux enfants qui vont souvent voir le chien lorsqu’il est en train de dormir dans son panier : mauvaise idée. Le chien pourrait venir à défendre cette place qui est la sienne et surtout défendre le lieu qu’il considérait comme sécurisant et avoir une réaction non appréciée de la part de nous, humains.

Règle n°3 : Votre attitude en dit long

La communication va dans les deux sens. Si vous voulez que votre chien vous écoute, si vous voulez qu’il vous respecte, vous devez faire de même. Oui, oui, vous devez « écouter » votre chien, lire et décrypter les signaux qu’il vous envoie à longueur de journée. De plus, vous devez être cohérent quant à vos postures, vos intonations de voix, vos gestes et le bon timing de vos récompenses. Cela permettra à votre chien de comprendre ce que vous attendez de lui. De fait, il comprendra beaucoup mieux une interdiction de votre part si vous êtes cohérent et respectueux.

IMG_8456 (1)

Set rules at home

Rule # 1: Meet the Needs of His Dog

Don’t we always say that respect works in both directions? So for your dog to listen to you, to trust you and to consider you as a reliable person, you must respond to and respect your primary and social needs. Do you want your dog to be in his paws? So offer him 30 minutes of real spending daily and outside of your garden. In addition, multiply positive encounters with other people as much as possible. Never forget that dogs are social animals and that they need to see their peers, play with them and spend their time.

Rule # 2: Resource Management

Food management: your dog must eat alone and in 15 minutes maximum (up to 30 minutes for puppies). Why not leave him a free lunch in case he has a little dip in the day? And first of all for obvious reasons of eating pace: eating a little during the day means being always less and less during the period of digestion. In case of activity, your dog may then have a stomach upset if he has just eaten. In addition, it’s important that you, the master, be at the initiative of this resource. In fact, it’s up to you to decide on the beginning and end of your dog’s meal.
Contact management: just like food, you have to be at the initiative of your dog’s contacts, whether with you or with anyone else. It’s up to you to decide the beginning and the end of each activity, be it caresses, a game session or the reception of the guests for example. I advise you to ignore any attempt to approach your doggie and call it when he moved on. Your dog will understand then that he doesn’t have access to all these resources when he wishes but that it’s up to you, his being of attachment, his « parental figure », his being of confidence, to decide for him in somehow. Attention, I don’t tell you absolutely to be cold, distant or disrespectful towards your animal, far from it. These tips simply consist in establishing a healthy relationship between an animal and its human.
The management of his space to finish: you must offer your dog a basket, a crate or a comfortable niche, in the living room of your house. This place shouldn’t be in the middle of the room or in a strategic place like at the bottom of a staircase or next to a door for example. And yes, your dog must be able to be quiet, not to be disturbed by comings and goings when he’s in his basket. Giving a place to his dog allows him to have a place « refuge » in your home, a place without too many passages and where, above all, nobody will come to annoy him. I think especially of children who often go to see the dog when he is sleeping in his basket: bad idea. The dog could come to defend this place that is his and especially defend the place he considered safe and have a reaction not appreciated by us humans.

Rule # 3: Your attitude speaks volumes

Communication goes both ways. If you want your dog to listen to you, if you want him to respect you, you must do the same. Yes, yes, you must « listen » to your dog, read and decrypt the signals he sends you all day long. In addition, you must be consistent about your postures, your voice intonations, your actions and the timing of your rewards. This will help your dog understand what you expect from him. In fact, it will understand a ban much better if you are consistent and respectful.

IMG_8692

Exercices et jeux pour travailler le renoncement

Maintenant que vous avez mis en place ces petites règles à la maison et afin de pouvoir apprendre à votre chien de manière concrète à gérer sa frustration, je vous propose ce que j’appelle des « exercices/jeux » pour travailler le renoncement.

Tout d’abord, le renoncement : qu’est-ce que c’est ? C’est réussir à stopper une action en cours ou stopper une intention de faire, suite ou non à l’intervention du maître. Pour un apprentissage réussi, votre chien doit faire l’association suivante : renoncer, c’est gagner!

Si je fais comprendre à mon chien que s’il lâche son jouet, il obtient une récompense (une caresse, une friandise ou un autre jouet), si je fais comprendre à mon chien que s’il revient vers moi plutôt que de continuer sa course au lapin il aura une récompense, alors mon chien comprendra que renoncer, c’est positif. Tout l’enjeu est donc là : il faut jouer sur la motivation du chien et le renforcement de votre relation avec lui.

Je parlais précédemment de stopper une action en cours ou stopper une intention de faire. Notez que pour l’apprentissage du renoncement et donc de la frustration, au début, on stoppera toute intention de faire au risque de mettre le chien en échec si l’action est déjà en cours.

Je m’explique, il faut toujours favoriser la réussite lors des premiers apprentissages. Pour faire une petite comparaison, c’est comme si on vous refusait l’accès à un concert alors que vous êtes déjà dans la salle à attendre l’arrivée de l’artiste avec impatience, votre frustration sera énorme et difficilement « gérable »; alors que si on vous interdit l’accès dès le départ, avant même de rentrer dans la salle de spectacle et que l’on vous explique pourquoi, la frustration sera moins difficile à encaisser.

Et bien pour nos chers toutous c’est la même chose : interdire au chien de s’intéresser aux gâteaux d’apéritif sur la table basse sera beaucoup plus simple que de lui demander de recracher le saucisson entier qu’il vient d’avaler. N’est-ce pas ? On viendra donc stopper l’intention de faire au lieu de stopper l’action qui est en cours dans un premier temps.

Enfin, je vous propose de finir avec deux « exercices/jeux » pour apprendre à votre chien le renoncement, afin qu’il gère de mieux en mieux la frustration.

Exercice/jeu n°1 : Le jeu du ON/OFF

Le principe de ce jeu est très simple, il permet de renforcer les auto-contrôles de votre chien, lui apprendre à se calmer sur demande mais aussi et surtout, ce jeu permet de renforcer votre relation avec lui ! Le plus important dans cet exercice/jeu : votre posture corporelle ainsi que vos intonations de voix :

Etape 1 : Prenez une corde à nœud ou un boudin. Tout en gardant le jouet dans la main (ne le lâchez jamais), indiquez à votre chien « choppe » ou « prends », comme vous souhaitez. Le but est que ce soit toujours le même mot et que vous le disiez d’un ton enthousiaste d’appel au jeu. Soyez courbé en avant et dans une attitude très positive afin que votre chien imite votre attitude.

Etape 2 : Pour stopper le jeu, redressez vous et dites d’un ton assuré : « tu lâches » ou « tu donnes ». Si votre chien ne veut pas rendre le jouet, vous pouvez essayer de troquer contre une friandise ou un autre jouet d’une valeur égale pour lui. Surtout ne rentrez pas dans une « bagarre de traction », si votre chien tire sur le jouet, essayez de rester immobile sans tirer sur le jouer à votre tour.

Etape 3 : Recommencez ceci plusieurs fois. A la fin du jeu, reprenez le jouet, ne le lui laissez pas à disposition. Vous n’avez pas oublié ce que l’on disait au début n’est-ce pas ? Toujours être à l’initiative du début et de la fin des activités !

Exercice/jeu n°2 : Le jeu du « renoncer c’est gagner »

Pour cet exercice/jeu vous avez besoin de friandises. Cet exercice/jeu permet vraiment de faire comprendre à votre chien que lorsqu’il renonce, lorsqu’il accepte la frustration : il gagne !

Etape 1 : Prenez une poignée de friandises dans votre main. Proposez une friandise à votre chien en lui indiquant « Ouiiiii »

Etape 2 : Refaites la même chose avec une seconde friandise. N’oubliez pas d’insister sur le « Ouiiiii »

Etape 3 : Pour la troisième fois, proposez la friandise à votre chien sans le laisser la prendre et dites « Hey Hey » d’un ton assez ferme. Le but étant de « crisper » le chien, lui indiquer qu’il ne doit pas prendre cette friandise. Votre intonation jouera un rôle important pour cette étape.

Etape 4 : Si votre chien renonce et détourne, ne serait-ce que très légèrement son regard de la friandise, dites « Ouiiii » et donnez lui.

Voilà, votre chien a compris qu’en renonçant, il gagnait, qu’en acceptant sa frustration, il gagnait !

Ces exercices/jeux sont à faire quotidiennement, ne vous attendez pas à ce que votre toutou y arrive du premier coup, soyez sûr de vous, adoptez les bonnes attitudes, les bonnes intonations, ainsi qu’une bonne cohérence globale, notamment grâce aux règles de vie à mettre en place à la maison.

IMG_6919

Exercises and games to work the renunciation

Now that you’ve put these little rules in place at home and in order to be able to teach your dog in a concrete way to manage his frustration, i propose what I call « exercises / games » to work on renunciation.

First, renunciation: what is it? It succeeds in stopping an action in progress or stopping an intention to do, following or not the intervention of the master. For a successful learning, your dog must make the following association: to give up is to win!

If i make my dog ​​understand that if he drops his toy, he gets a reward (a caress, a treat or some other toy), if i make my dog ​​understand that if he comes back to me rather than continue his Rabbit race he will have a reward, so my dog ​​will understand that giving up is positive. The challenge is here: you have to play on the dog’s motivation and reinforce your relationship with him.

I was talking earlier about stopping an ongoing action or stopping an intention to do so. Note that for the learning of the renunciation and thus the frustration, at the beginning, one will stop any intention to make the risk of putting the dog in check if the action is already in progress.

I explain, we must always promote success in early learning. To make a small comparison, it is as if you were denied access to a concert while you are already in the room waiting for the arrival of the artist with impatience, your frustration will be huge and difficult to « manageable »; while if you are denied access from the start, even before entering the theater and that we explain why, the frustration will be less difficult to cash.

Well for our dear doggies it’s the same thing: forbidding the dog to take an interest in aperitif cakes on the coffee table will be much simpler than asking him to spit out the whole sausage he just swallowed. Isn’t it ? We will therefore stop the intention to do instead of stopping the action that is underway at first.

Finally, i suggest you finish with two « exercises / games » to teach your dog renunciation, so that he manages better and better frustration.

Exercise / Game # 1: The ON / OFF Game

The principle of this game is very simple, it can strengthen the self-control of your dog, teach him to calm down on request but also and most importantly, this game can strengthen your relationship with him! The most important thing in this exercise / game: your body posture as well as your voice intonations:

Step 1: Take a knot rope or a pudding. While keeping the toy in your hand (never let go), indicate to your dog « pick up » or « take », as you wish. The goal is that it’s always the same word and that you say it in an enthusiastic tone of call to the game. Be bent forward and in a very positive attitude so that your dog imitates your attitude.

Step 2: To stop the game, straighten and say confidently: « you loose » or « you give ». If your dog doesn’t want to return the toy, you can try to barter for a treat or other toy of equal value to him. Above all don’t get into a « pulling fight », if your dog pulls on the toy, try to stay still without pulling on the play in your turn.

Step 3: Repeat this several times. At the end of the game, take the toy back, don’t leave it to him. You didn’t forget what you said at the beginning, did you? Always be at the initiative of the beginning and the end of the activities!

Exercise / game n ° 2: The game of « giving up is winning »

For this exercise / game you need treats. This exercise / game really helps to make your dog understand that when he gives up, when he accepts the frustration: he wins!

Step 1: Take a handful of treats in your hand. Offer a treat to your dog with « Yesss »

Step 2: Do the same thing again with a second treat. Don’t forget to insist on the « Yesss »

Step 3: For the third time, offer the treat to your dog without letting him take it and say « Hey Hey » in a fairly firm tone. The goal being to « crap » the dog, tell him that he shouldn’t take this treat. Your intonation will play an important role for this step.

Step 4: If your dog gives up and diverts, even if only slightly his glance of the treat, say « Yesss » and give him.

That’s it, your dog understood that by giving up, he won, that by accepting his frustration, he won!

These exercises / games are to be done daily, don’t expect that your dog comes there first time, be sure of you, adopt the right attitudes, the good intonations, as well as a good overall coherence, thanks to the rules of life to set up at home.

Sources: Toutoupourlechien.com, Naturedechien.com. Crédit Photos: Missproutprout.

missproutprout

2 réflexions au sujet de « Apprendre à votre chien à gérer la frustration/Teach to your dog how handle it frustration »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s