La campagne Detox my Fashion de Greenpeace porte ses fruits / Greenpeace’s Detox my Fashion campaign paid off

Certains acteurs de l’industrie vestimentaire s’engagent depuis plusieurs années à réduire l’utilisation de produits toxiques polluants de leur production et les effets commencent à se faire ressentir, à en croire un rapport de Greenpeace paru en juillet.

Some brands of the clothing industry have been committed for several years to reduce the use of toxic pollutants in their production and the effects begin to be felt, according to a Greenpeace report published in July.

La campagne Detox my fashion de Greenpeace porte ses fruits / Greenpeace's Detox my fashion campaign paid off - Missproutprout

L’organisation environnementale pointe du doigt les risques causés par l’utilisation de produits toxiques par l’industrie de l’habillement depuis sept ans via sa campagne « Detox ». Le bureau allemand de Greenpeace vient de publier une mise à jour des résultats partiels de cette campagne sous la forme d’un rapport intitulé « Destination zéro : impacts de sept ans de campagne Detox sur l’industrie du vêtement ».

The environmental organization has pointed out the risks caused by the use of toxic products by the clothing industry for seven years via its campaign « Detox ». The German office of Greenpeace has just published an update of the partial results of this campaign in the form of a report entitled « Zero Destination : Seven Years of Detox Campaign Impacts on the Garment Industry ».

La campagne Detox my fashion de Greenpeace porte ses fruits / Greenpeace's Detox my fashion campaign paid off - Missproutprout

A en croire ce rapport, 80 grandes marques de mode se sont engagées à retirer les produits chimiques dangereux de leurs chaînes de production d’ici 2020. Les marques les plus performantes quant à la réduction de ces produits chimiques comprennent le groupe Inditex (propriétaire de Zara), H&M, Benetton et Fast Retailing (propriétaire d’Uniqlo). Mais même si les 80 entreprises citées comprennent des géants comme Adidas, Nike, Mango et Puma, elles ne représentent au total que 15% de l’industrie de l’habillement. On notera par ailleurs que Burberry et Valentino sont les deux seules griffes du secteur du luxe à avoir signé cet engagement.

According to this report, 80 leading fashion brands are committed to removing hazardous chemicals from their production lines by 2020. The best-performing brands for the reduction of these chemicals include the Inditex group (owner of Zara), H&M, Benetton and Fast Retailing (owner of Uniqlo). But even if the 80 companies listed include giants like Adidas, Nike, Mango and Puma, they account for only 15% of the apparel industry. It should be noted that Burberry and Valentino are the only two brands in the luxury sector to have signed this commitment.

La campagne Detox my fashion de Greenpeace porte ses fruits / Greenpeace's Detox my fashion campaign paid off - Missproutprout

85% de l’industrie textile ne montrent pas d’efforts suffisants pour éliminer les produits chimiques dangereux et améliorer les conditions de travail dans les usines. C’est inacceptable », commente Kirsten Brodde, en charge de la campagne Detox my Fashion de Greenpeace.

De nombreuses marques ont tenté de présenter une image plus « verte » ces dernières années. Le groupe PVH (propriétaire de Calvin Klein et Tommy Hilfiger) a ainsi essayé de réduire les déchets générés par ses marques, de son côté Gap a mis en avant un programme d’économie d’eau pour concevoir ses collections, alors que H&M et The North Face ont mis l’accent sur le recyclage des vêtements.

tumblr_me6nzmaB401r0cxoho1_500

85% of the textile industry don’t show efforts to eliminate hazardous chemicals and improve working conditions in factories. This is unacceptable, « commented Kirsten Brodde, in charge of Greenpeace’s Detox-my-Fashion campaign.

Many brands have tried to present a more « green » image in recent years. The PVH group (owner of Calvin Klein and Tommy Hilfiger) has tried to reduce the waste generated by its brands, while Gap has put forward a water saving program to design its collections, while H&M and The North Face have focused on the recycling of clothing.

Source : ladepeche.fr; Greenpeace

Publicités
missproutprout