#sundayfunday ou jamais sans mon chien / #sundayfunday or never without my dog

Les accros des réseaux sociaux ne cessent de mettre en scène leur vie à coups de hashtags et de selfies, lançant la tendance (ou pas). Ce week-end, on s’amuse en bonne compagnie le dimanche.

Social network junkies continue to stage their lives with hashtags and selfies, launching the trend (or not). This week, we have fun in good company on Sunday.

elodie_11

Dans le calendrier virtuel des réseaux sociaux, le dimanche est LE jour en or. Sous le hashtag sundayfunday (le dimanche on s’amuse, en VF), on trouve donc tous les clichés d’humains en goguette. De manière plus insolite, les compagnons à quatre pattes (les chiens, majoritairement, pas les enfants qui rampent) expriment à leur façon les émotions et envies de leurs bipèdes.

In the virtual calendar of social networks, Sunday is THE day in gold. Under the hashtag sundayfunday (Sunday is fun, in VF), we find all the clichés of humans on the run. More unusually, four-legged companions (dogs, mostly, not crawling children) express in their own way the emotions and desires of their bipeds.

L’anthropomorphisme est un sujet d’époque, paraît-il, mais la version qui séduit les adeptes du #sundayfunday est pleine d’inexactitudes et de faux parallèles. Et c’est tant mieux, d’ailleurs. Les vrais cabots cabotinent autant que leurs maîtres au moment du selfie : corgi impeccablement peigné, bulldog à truffe luisante de propreté prennent donc gentiment la pose dans la verdure, où ils badinent avec leurs humains. Les chiens sont des blogueurs-vendeurs comme les autres : la laisse très visible, le shampooing du caniche tout en boucles parfaites peuvent tout à fait être l’objet d’une publicité plus ou moins clandestine.

elodie_1

Anthropomorphism is a period subject, it seems, but the version that seduces followers of #sundayfunday is full of inaccuracies and false parallels. And that’s good, by the way. The real cabotinent cabotinent as much as their masters at the time of the selfie : corgi impeccably combed, truffle bulldog shining cleanliness so take the pose in the greenery, where they joke with their humans. The dogs are bloggers-sellers like the others : the very visible leash, the shampoo of the poodle while perfect loops can quite be the object of an advertisement more or less clandestine.

Un mimétisme avec l’humain quasi parfait

Et, s’il n’existe pas – encore – de contouring pour chien, la couronne de pâquerettes façon filtre Snapchat n’est pas exclue de ces portraits canins. Comme son bipède, le chien (le chat s’en fiche) fait du sport, il court dans la campagne le poil au vent, saute quelques obstacles pas trop hauts, tire la langue sous l’effort. En revanche, on espère sincèrement qu’en dehors du spa aucun humain ne s’essaie au sport qui consiste à se rouler dans la boue jusqu’à bien s’enduire le poil.

Ces quatre-pattes ont également une vie sociale. Comme leurs maîtres qui sortent en bande le dimanche, ils se promènent en meute façon ados blasés, tiennent la pose sur des transats au soleil. Le mimétisme avec l’humain est quasi parfait, à quelques détails près : le chien a la crinière plus soyeuse mais une moins bonne haleine que son alter ego humain. Enfin, dimanche, c’est le jour de la sieste. Et, là, les quatre-pattes du type félin veulent bien jouer à la roulade acrobatique trop mignonne. L’humain aura beau faire, il ne sera jamais assez souple pour prendre ces positions « pattes croisées en triangle isocèle » et poils de ventre tout doux.

Par ailleurs, si on réveille le chat pendant sa sieste, il ira se venger en faisant pipi dans des chaussures neuves alors que l’humain se contentera de râler. Enfin, on espère, sinon, consulter les urgences psychiatriques. Bon, alors, après tout cela, #sundayfunday c’est vite dit pour ces compagnons velus qui n’en peuvent plus des humains instagrameurs : vivement lundi que les bipèdes retournent travailler avec leur smartphone, les poilus, eux, ont la conquête du monde à fomenter.

elodie_7

A mimicry with human almost perfect

And, if there isn’t – yet – contouring dog, the crown of daisies filter Snapchat is not excluded from these portraits canines. Like his biped, the dog (the cat doesn’t care) does sport, he runs in the countryside windy hair, jumps some obstacles not too high, pulls the tongue under the effort. However, we sincerely hope that outside the spa, no human is trying to the sport of rolling in the mud until well smear the hair.

These four-legs also have a social life. Like their masters who go out on Sunday, they walk in packs as jaded teenagers, hold the pose on chairs in the sun. Mimicry with humans is almost perfect, with a few details : the dog has a silky mane but a less good breath than his human alter ego. Finally, Sunday is the day of the nap. And there, the four-legged feline want to play the acrobatic roll too cute. The human will be able to do it, it will never be flexible enough to take these positions « crossed legs in isosceles triangle » and soft belly hair.

Moreover, if you wake the cat during his nap, he will take revenge by peeing in new shoes while the human will be content to moan. Finally, we hope, otherwise, to consult psychiatric emergencies. Well, then, after all this, #sundayfunday is quickly said for these furry companions who can no longer human instagramers : bright Monday that bipeds return to work with their smartphone, the hairy have the conquest of the world to foment.

Source : Lemonde.fr

Publicités
missproutprout