L’œdème de Quincke, ou urticaire facial / Quincke’s edema, or facial urticaria

En fin d’hiver, ou au tout début du printemps (ce qui, somme toute, est un peu la même chose), vous aurez peut-être un jour la surprise de voir arriver votre chien avec le visage extrèmement enflé et déformé, lui donnant un look surprenant d’hippopotame : il s’agit probablement d’un urticaire facial, ou œdème de Quincke.

At the end of winter, or at the very beginning of spring (which, after all, is a little bit the same thing), you may one day be surprised to see your dog arrive with his face extremely swollen and deformed, him giving a surprising look of hippopotamus: it’s probably a facial urticaria, or Quincke’s edema.

Œdème de Quincke chez le chien

L’œdème de Quincke ou urticaire facial est un gonflement soudain et non douloureux de la tête du chien. L’animal présente alors une tête totalement déformée.

A quoi ressemble l’œdème de Quincke chez chien ?

C’est un gonflement bénin, c’est-à-dire sans danger pour la vie de notre compagnon à quatre pattes en dehors de rares cas où le chien peut avoir du mal à respirer. Les différentes parties du visage sont enflées, réduisant parfois les yeux en deux petites fentes encadrées par des gonflements. Contrairement à l’attaque des chenilles processionnaires, ces boursouflures ne sont pas douloureuses quand on appuie dessus et elles ne présentent pas d’ulcération. Peut faire mal uniquement le point piqué ou mordu par un insecte.

H urticaire faciale 2
HERMES AVRIL 2018

Quincke’s edema in dogs

Quincke’s edema or facial urticaria is a sudden, non-painful swelling of the dog’s head. The animal then presents a totally distorted head which sometimes gives the desire to laugh.

What does Quincke’s edema look like in dogs ?

It’s a benign swelling, that is to say without danger for the life of our four-legged companion except in rare cases where the dog can have difficulty to breathe. The different parts of the face are swollen, sometimes reducing the eyes in two small slots framed by swelling. Unlike the attack of processionary caterpillars, these blisters aren’t painful when pressed and they don’t show ulceration. Can only hurt the point stung or bitten by an insect.

CHEZ LE CHAT AUSSI !

C’est beaucoup moins fréquent et généralement moins spectaculaire que chez le chien, mais ça existe.

Le signe du godet était positif, c’est à dire que quand on appuyait sur une partie enflée, l’empreinte du doigt persistait une fois le doigt retiré (ce qui est caractéristique de l’œdème).

Plus encore que chez le chien, la différence doit être faite avec un abcès, beaucoup plus fréquent sur la face d’un chat qu’un œdème de Quincke ! l’abcès est asymétrique, (souvent sur une joue), très douloureux à la pression, gonfle au lieu de disparaître en quelques heures, et finit par se percer en libérant un flot de pus.

THE CAT ALSO !

It’s much less common and generally less spectacular than in dogs, but it exists.

The sign of the bucket was positive, that’s to say, when one pressed on a swollen part, the footprint of the finger persisted once the finger removed (which is characteristic of edema).
Even more than in dogs, the difference must be made with an abscess, much more common on the face of a cat than an edema of Quincke! the abscess is asymmetrical, (often on one cheek), very painful to the pressure, swells instead of disappearing in a few hours, and ends up piercing itself by releasing a flood of pus.

Que faire en cas d’œdème?

En théorie, ça peut être grave : si l’œdème intéresse le fond de la gorge, il peut entraîner une obstruction des voies respiratoires, et le chien risque de mourir étouffé. Dans la pratique, il ne nous est pas souvent arrivé (peut-être jamais ?) de voir un chien en détresse respiratoire à cause d’un œdème de Quincke.

Le prinicpal inconvénient pour le chien, dans l’immense majorité des cas, est l’inconfort dû à cette situation. Il est donc conseillé de montrer le chien rapidement à son vétérinaire, au moins pour le soulager, et pour éviter (même si c’est très rare), qu’il se trouve en danger à cause de difficultés respiratoires.

IMG_8454 (1)

What to do in case of edema ?

In theory, it can be serious: if edema affects the back of the throat, it can cause obstruction of the airways, and the dog may die suffocated. In practice, we haven’t often (perhaps never?) Seen a dog in respiratory distress because of Quincke’s edema.

The main inconvenience for the dog, in the vast majority of cases, is the discomfort due to this situation. It’s therefore advisable to show the dog quickly to his vet, at least to relieve him, and to avoid (even if it’s very rare), your dog’s in danger because of breathing difficulties.

Quel traitement ?

Apportez au plus vite votre chien chez le vétérinaires. Des injections (corticoïdes en intra-veineuse, anti-histaminiques…) lui seront administrés, et l’animal commencera à dégonfler en quelques minutes.

Une fois le chien dégonflé, à quoi peut-on s’attendre pour la suite ? Eh bien… on peut s’attendre à tout ! la plupart des chiens ne feront plus d’autre œdème de Quincke pendant tout le reste de leur vie. Quelques-uns en referont un l’année suivante, et ce sera fini.
Il sera intéressant que le propriétaire dispose de quelques anti-histaminiques en stock dans ses tiroirs, en prévision du prochain épisode.

What treatment ?

Bring your dog as soon as possible to the vets. Injections (corticosteroids intravenous, antihistamines …) will be administered, and the animal will begin to deflate in minutes.

Once the dog deflated, what can we expect for the future? Well … we can expect everything! most dogs won’t have any other Quincke’s edema for the rest of their lives. Some will re-do one the next year, and it will be over.
It will be interesting that the owner has some antihistamines in stock in his drawers, in anticipation of the next episode.

Source : cliniqueveterinairecalvisson.com; baloune.com

Publicités
missproutprout