Comment protéger votre chien ou chat au printemps ? / How protect your dog or cat on spring ?

Le printemps est une belle saison… celle qui annonce le retour des beaux jours. Mais attention, elle présente certains dangers qu’il est tout à fait possible d’anticiper. A l’intérieur, tout comme à l’extérieur, les dangers sont partout. Voici ceux auxquels vos chiens et chats sont les plus exposés.

Spring is a beautiful season … one that announces the return of the beautiful days. But beware, it presents some dangers that it’s quite possible to anticipate. Inside, as well as outside, the dangers are everywhere. Here are the ones that your dogs and cats are most exposed to.

1 – Les puces et les tiques font leur retour 

Les puces sont présentes tout au long de l’année, 365 j/365. Mais au printemps, tout comme les tiques, elles ont tendance à proliférer. La lutte, grâce à l’utilisation d’un antiparasitaire externe à utiliser sur les recommandations de votre vétérinaire protégera votre chien ou chat des démangeaisons (et risques d’allergie dont peuvent être responsables les piqûres de puces), mais aussi la transmission de maladies de ces deux hôtes vraiment indésirables !

1 – Fleas and ticks are back

Fleas are present throughout the year, 365 days a week. But in the spring, like ticks, they tend to proliferate. The fight, through the use of an external pest control to use on the recommendations of your veterinarian will protect your dog or cat from itching (and risks of allergy which may be responsible for flea bites), but also the transmission of diseases of these two really undesirable hosts !

2 – Les chenilles processionnaires : pas seulement dans le Sud !

On parle beaucoup de réchauffement climatique. Cela a notamment pour conséquence de trouver désormais des chenilles processionnaires plus seulement dans le Sud de la France. Leur poil urticant constitue un véritable danger pour les chiens et les chats. Elles peuvent par contact provoquer de très graves lésions, notamment sur la langue allant jusqu’à la nécrose.

Il est important de repérer les nids et de faire appel à des spécialistes afin de les éliminer. Ou bien, en prenant des précautions, de couper les branches sur lesquelles ils se développent.

2 – The processionary caterpillars: not only in the South!

We talk a lot about global warming. This has the consequence of finding now more processionary caterpillars only in the South of France. Their stinging fur is a real danger for dogs and cats. They can by contact cause very serious lesions, especially on the tongue up to the necrosis.

It’s important to locate nests and call in specialists to eliminate them. Or, taking precautions, cut the branches on which they grow.

3 – La leishmaniose : une maladie dangereuse pour votre chien

Cette maladie grave est transmise au chien par un minuscule insecte : le phlébotome. Il mesure à peine 3 mm ! Le pourtour méditerranéen est particulièrement concerné et fait plus de 40 000 victimes chaque année. Si vous y résidez ou bien vous vous y rendez en vacances avec votre chien, demandez conseil à votre vétérinaire. Il existe des insecticides répulsifs, mais aussi désormais également un vaccin qui se pratique dès l’âge de 6 mois.

3 – Leishmaniasis: a dangerous disease for your dog

This serious disease is transmitted to the dog by a tiny insect: the sandfly. It measures barely 3 mm! The Mediterranean region is particularly concerned and more than 40 000 victims each year. If you live there or go on holiday with your dog, ask your veterinarian for more advices. There are insect repellents, but now also a vaccine that’s practiced from the age of 6 months.

4 – Chiens et chats vont faire leur mue

Au printemps, tout comme à l’automne, chiens et chats font leur mue. Le poil tombe alors davantage et il va être nécessaire d’augmenter le rythme des brossages. Cela permet d’éliminer le poil mort (qui va aussi « gagner du terrain » dans la maison !) et impuretés. Chez le chat, cela évite qu’à force de faire sa toilette et de se lécher il n’en ingère pas trop. Ce qui a alors pour conséquence de former des boules de poil (trichobézoards) pouvant occasionner des vomissements, de la constipation ou pire encore une occlusion intestinale : une véritable urgence vétérinaire.

4 – Dogs and cats will moult

In the spring, as in the fall, dogs and cats moult. The hair falls then more and it will be necessary to increase the pace of brushing. This eliminates the dead hair (which will also « gain ground » in the house!) And impurities. In the cat, it avoids that by force of grooming and licking it doesn’t ingest too much. This has the effect of forming hairballs (trichobezoids) that can cause vomiting, constipation or even worse intestinal obstruction: a real veterinary emergency.

joj

5 – Attention aux risques de chute

Le printemps est le moment où l’on ouvre plus fréquemment fenêtres et balcons. Attention aux risques de chute, tout particulièrement chez le chat, voire aussi dans certaines circonstances chez les petits chiens. Pensez à sécuriser vos ouvertures. Et prenez garde également aux fenêtres oscillo-battantes dans lesquelles les chats se retrouvent parfois coincés.

5 – Beware of the risk of falling

Spring is the time when windows and balconies are opened more frequently. Beware of the risk of falling, especially in the cat, or even under certain circumstances in small dogs. Remember to secure your openings. And beware of tilt-and-turn windows where cats sometimes get stuck.

6 – Au jardin, gare aux traitements et aux outils

Quel plaisir de se remettre à jardiner ! Attention, votre chien ou votre chat peut être attiré par les insecticides, pesticides, engrais, etc. que vous utilisez. Mettez-les hors de sa portée et faites en sorte que votre animal n’ait pas accès aux endroits où ils sont répandus. Les outils de jardin peuvent être tranchants et/coupants. Remisez-les eux aussi.

6 – In the garden, beware of treatments and tools

What a pleasure to go back to gardening! Be careful, your dog or cat may be attracted by insecticides, pesticides, fertilizers, etc. that you use. Put them out of reach and make sure your pet doesn’t have access to the places where they are spread. Garden tools can be sharp. Put them away too.

7 – Des piscines sécurisées

Les risques de noyade constitue un des dangers du printemps lorsque, si vous en disposez, vos procédez à la réouverture de votre piscine. Son accès devra être protégé. C’est souvent par épuisement, car dans l’impossibilité de sortir du bassin, que le chien ou le chat s’épuise et que le drame survient alors.

7 – Secure swimming pools

The risk of drowning is one of the dangers of spring when, if you have, your reopening your pool. Its access will have to be protected. It’s often by exhaustion, because in the impossibility to leave the basin, that the dog or the cat is exhausted and that the drama then occurs.

dvm-55

8 – Des plantes particulièrement toxiques

Elles sont belles toutes ces plantes du jardin ou bien même celles de la maison, en pots ou en bouquet. Pourtant de nombreuses sont toxiques, à des degrés différents : hortensia, laurier-rose, lis, philodendron, rhododendron, muguet.

Le problème est que les végétaux ne sont pas tous toxiques de la même manière ! Pour certains ce sont les feuilles, d’autre l’écorce, les fleurs, les baies ou les racines… Les symptômes de l’intoxication sont variés (salivation excessive, vomissements, diarrhée, tremblements…) et peuvent mettre du temps à apparaître. En cas de doute, ne faites pas vomir ni boire votre animal et conduise-le d’urgence chez le vétérinaire. Avec si possible – à condition de l’avoir pris sur le fait – un morceau de la plante en question.

8 – Particularly toxic plants

They are beautiful all these plants of the garden or even those of the house, in pots or in bouquet. Yet many are toxic, to varying degrees: hydrangea, oleander, lily, philodendron, rhododendron, lily of the valley.

The problem is that plants are not all poisonous in the same way! For some it’s the leaves, other bark, flowers, berries or roots … Symptoms of intoxication are varied (excessive salivation, vomiting, diarrhea, tremor …) and may take time to appear. If in doubt, don’t induce vomiting, drink or drive to the veterinarian. With if possible – provided you have caught it – a piece of the plant in question.

9 – Faites la chasse aux épillets

Les épillets sont un véritable fléau ! Ces graines de graminées sont partout : aussi bien dans les hautes herbes que les jardins, voire les pelouses.

Cette herbe sèche s’accroche et « voyage ». Elle peut même s’infiltrer dans des orifices : vulve, anus, oreilles, narines, yeux, voire sous la peau. Ce qui peut nécessiter une intervention vétérinaire.

Au retour de promenade du chien ou chez le chat ayant accès à l’extérieur, procédez à une inspection minutieuse de toutes les parties à risque afin de s’assurer de leur absence.

9 – Hunt for spikelets

Spikelets are a real scourge! These grass seeds are everywhere: as well in the tall grass as the gardens, even the lawns.

This dry grass clings and « travels ». It can even infiltrate into openings: vulva, anus, ears, nostrils, eyes, even under the skin. This may require veterinary intervention.

When returning from the dog walk or at the cat with access to the outside, make a thorough inspection of all parties at risk to ensure their absence.

10 – Les allergies saisonnières n’épargnent pas les chiens et les chats

Chiens et chats, tout comme les humains, peuvent être touchés par les mêmes allergies saisonnières. 44 % des propriétaires d’animaux de compagnie ignorent que leurs sont eux aussi susceptibles d’en souffrir.

Grattages fréquents, léchage excessif d’une même zone, perte de poils, éruptions cutanées sont autant de signes qui doivent inciter à consulter le vétérinaire.

A noter que la dermatite atopique est l’une des allergies cutanées les plus courantes chez les chiens : elle concernerait de 10 à 15 % d’entre eux. Causée par l’hypersensibilité aux allergènes environnementaux (acariens, poussière, pollen…), ils causent alors une réponse immunitaire excessive.

10 – Seasonal allergies don’t spare dogs and cats

Dogs and cats, just like humans, can be affected by the same seasonal allergies. 44% of pet owners are unaware that theirs are also likely to suffer.

Frequent scraping, excessive licking of the same area, fur loss, rashes are all signs that should encourage consultation with the veterinarian.

Note that atopic dermatitis is one of the most common skin allergies in dogs: it would affect 10 to 15% of them. Caused by hypersensitivity to environmental allergens (dust mites, dust, pollen …), they cause an excessive immune response.

Source: santevet.com

Publicités
missproutprout

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s