Savez-vous que votre animal de compagnie est aussi un véritable allié santé ? / Do you know that your pet is a true health ally?

Regardez-le bien ! Dans votre chien qui sommeille à vos pieds, il y a peut-être un soignant qui s’ignore. Depuis 33 000 ans, c’est une étonnante alchimie qui nous lie à nos amis les chiens. On apprécie leur exceptionnelle aptitude au dressage, on admire leur fidélité à toute épreuve, mais on a peut-être longtemps sous-estimé plusieurs autres de leurs talents : leur incroyable capacité à saisir nos émotions, leur flair hors pair aussi apte à pister nos maux, grands et petits. Burn-out, maladie d’Alzheimer, autisme, polyhandicape… de plus en plus, les chiens sont de la partie… Et pas forcément où l’on croit.

Look at it well ! In your dog at your feet, there may be a caregiver who doesn’t know. For 33,000 years, this is an amazing alchemy that binds us to our dog friends. We appreciate their exceptional ability to train, we admire their fidelity to any test, but we may have long underestimated many others of their talents: their incredible ability to capture our emotions, their unparalleled flair also able to track our ills big and small. Burn-out, Alzheimer’s disease, autism, polyhandicape … more and more, dogs are part of … And not necessarily where we believe.

Il flaire les cancers

En mars, les malinois Thor et Nykios ont eu tout bon. Embauchés par l’Institut Curie, ces apprentis laborantins ont fait la preuve qu’un chien pouvait détecter précocement des tumeurs cancéreuses. Après avoir flairé des compresses, ils ont réussi sans aucune erreur à faire le tri entre celles posées pendant une nuit sur la poitrine de malades et celles posées sur des volontaires sains. Car le cancer a une odeur : il génère des composés organiques volatils (COVs) qui passent dans le sang, puis sont éliminés dans les urines, la sueur ou l’air. Voilà qui ne trompe pas le chien et son odorat 10 000 fois plus puissant que le nôtre.

Cancer du poumon, du côlon, de la vessie, des ovaires ou de la prostate, un peu partout, les recherches se poursuivent dans l’espoir de remplacer des tests invasifs par la détection olfactive.

He smells the cancers

In March, Malinois Thor and Nykios were all good. Hired by the Institut Curie, these lab technicians proved that a dog could detect early cancer tumors. After having smelt compresses, they succeeded, without any mistake, in sorting out those placed overnight on the chest of patients and those placed on healthy volunteers. Because cancer has an odor: it generates volatile organic compounds (VOCs) that pass into the blood and are eliminated in the urine, sweat or air. That does not deceive the dog and his sense of smell 10,000 times more powerful than ours.

Cancer of the lung, colon, bladder, ovaries or prostate, everywhere, research is continuing in the hope of replacing invasive tests with olfactory detection.

Il prévient les crises d’épilepsie

Fin février, ce sont trois nouveaux champions (golden retriever et labrador), au profil très particulier, dont va faire pour la première fois cadeau l’association Handi’chiens à une jeune ado et deux adultes souffrant d’épilepsie. Elle les a formés spécialement pour prévenir leur crise. Aux Etats-Unis, les talents d’anges-gardiens de certaines races, comme les danois, pour faciliter le quotidien de ces malades est reconnue depuis longtemps. On pense même que leur présence suffit à espacer les crises. « Ce sont des malades qui sont venus nous solliciter, précise Brigitte Lamorte l’ex-présidente d’Handi’chiens, ces chiens sont capables de sentir la crise arriver quinze minutes avant. Ils vont alors veiller à protéger la personne, lui éviter une chute qui serait dangereuse lors de la crise de convulsion, en la plaquant contre un mur ou en la dirigeant vers une chaise, un banc », raconte-t-elle.

He prevents epileptic seizures

At the end of February, three new champions (golden retriever and labrador), with a very particular profile, will be presenting the Handi’chiens association for the first time to a young teenager and two adults suffering from epilepsy. She specially trained them to prevent their crisis. In the United States, the talents of guardian angels of certain races, like the Danes, to facilitate the daily life of these patients is recognized for a long time. It’s even thought that their presence is sufficient to space the crises. « These are patients who came to us, says Brigitte Lamorte the former president of Handi’chiens, these dogs are able to feel the crisis happen fifteen minutes before. They will then take care to protect the person, avoid a fall that would be dangerous during the seizure crisis, by pressing against a wall or directing to a chair, a bench, « she says.

Il canalise les hyperactifs

Votre enfant ne peut s’empêcher d’avoir la bougeotte : « Prenez un chien ! » conseille aux parents François Beiger. Depuis quinze ans qu’il accompagne des enfants hyperactifs et/ou atteints de dys (lexie, orthographie, phasie, praxie), cet éthologue, zoothérapeute et spécialiste de la relation humain-animal, peut l’assurer : « Le chien réduit l’hyperactivité. Parce qu’il ne juge pas, parce que son contact désangoisse, l’enfant va apprendre à mieux maîtriser ses émotions, à se concentrer, à mieux gérer ses relations avec les copains de l’école », explique-t-il. Au moment des devoirs, la présence de l’animal à ses côtés qui joue « à faire la dictée » marche très bien aussi : « Si c’est le chien qui relève une erreur, l’enfant va s’en amuser et réussir plus facilement à surmonter ses difficultés », explique le fondateur de l’Institut français de zoothérapie. Mais tous les chiens ne sont pas faits pour être « instits ». « Il faut privilégier les chiens calmes, très à l’écoute, à poil long ou mi-long soyeux lorsqu’on les caresse comme le berger australien, le berger shetland et le caniche moyen. » Bref, évitez le jack russel terrier bien trop excitant !

He channels the hyperactive

Your child can not help but feel dizzy: « Take a dog! Advises parents François Beiger. For the past fifteen years, he has accompanied children who are hyperactive and / or suffering from dys (lexie, orthographie, phasie, praxie). This ethologist, zootherapist and specialist in the human-animal relationship, can assure him: « The dog reduces the hyperactivity. Because he does not judge, because his contact is disturbing, the child will learn to better control his emotions, to concentrate, to better manage his relationships with friends of the school, « he says. At the time of homework, the presence of the animal at his side who plays « dictation » works very well too: « If it is the dog who makes a mistake, the child will have fun and succeed more easily overcome its difficulties, « says the founder of the French Institute of Pet Therapy. But not all dogs are made to be « institutes ». « You have to favor quiet dogs, very attentive, long-haired or medium-long when caressed like the Australian Shepherd, the Shetland Sheepdog and the Middle Poodle. In short, avoid the jack russel terrier too exciting!

Sources : Leparisien.fr

Pic: from @stockfresh

Publicités
missproutprout

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s