Peut-on donner de la viande crue à un chien? / Can we give raw meat to a dog?

 

Le chien est un carnivore et mangeait de la viande à l’état sauvage. Il est doté de dents conçues pour déchirer et broyer, de puissantes mâchoires, d’un petit estomac très musculeux, de courts intestins (pour éviter la putréfaction de la viande fraîche), et par-dessus tout de puissants sucs digestifs, qui peuvent dissoudre des os massifs.

Une équipe de recherche aux Pays-Bas met en évidence les dangers que représente la consommation de viande crue pour les animaux de compagnie.

Donner de la viande crue à son chien ou son chat est une fausse bonne idée. Une nouvelle étude, réalisée par une équipe de chercheurs néerlandais et publiée dans la revue VetRecord, vient de montrer que cette pratique peut présenter un risque en transmettant parasites, bactéries et autres virus à l’animal.

Can we give raw meat to a dog?

The dog is a carnivore and ate meat in the wild. It has teeth designed to tear and grind, powerful jaws, a small muscular stomach, short intestines (to prevent the rottenness of fresh meat), and above all powerful digestive juices, which can dissolve massive bones.

A research team in the Netherlands highlights the dangers of consuming raw meat for pets.

Giving raw meat to your dog or cat is a bad idea. A new study, conducted by a team of Dutch researchers and published in the journal VetRecord, has just shown that this practice can present a risk by transmitting parasites, bacteria and other viruses to the animal.

Food diet for pets

Aux Pays-Bas, c’est 51% des propriétaires de chiens qui déclarent donner, partiellement ou complètement, de la viande crue à leur animal, rappelle Science et Avenir. La raison première est qu’ils veulent se rapprocher de l’alimentation des ancêtres de leur boule de poils, comme le loup ou le chat sauvage. Autre argument : de nombreux faits et rumeurs circulent sur la nourriture industrielle pour les chiens et les chats. Sur le papier, cela semble donc être plus sain que de la pâtée ou des croquettes.

In the Netherlands, it is 51% of dog owners who claim to give, partially or completely, raw meat to their animals, says Science and Future. The first reason is that they want to get closer to feeding the ancestors of their hairball, like the wolf or the wild cat. Another argument: there are many facts and rumors about industrial food for dogs and cats. On paper, it seems to be healthier than pie or croquettes.

BACTÉRIE ET PARASITES SONT PRÉSENTS DANS LA VIANDE CRUE

Les chercheurs ont analysé 35 produits surgelés commercialisés aux Pays-Bas, de 8 marques différentes. La bactérie Escherichia Coli a été identifiée sur 8 produits, des listérias sur 16 produits et des salmonelles sur 7 produits. Ces bactéries sont responsables de plusieurs maladies comme la rectocolite hémorragique, la fièvre typhoïde, la salmonellose ou la listériose. Les scientifiques ont aussi identifié certains parasites : Sarcocystis Cruzi dans 4 produits, Stenella dans 4 autres et le Toxoplasma gondii, responsable de la toxoplasmose, dans 2 produits.

Transmises aux animaux, ces infections peuvent alors représenter un risque pour l’homme. Cependant, les échantillons testés ont été jugés propres à la consommation humaine avec une qualité microbiologique estimée acceptable. Le problème se trouve au niveau de la résistance aux antibiotiques. Plusieurs Salmonelle étaient résistantes à 7 antibiotiques. Les scientifiques conseillent donc d’utiliser la nourriture industrielle et de faire figurer des avertissements sur les étiquettes des produits pour sensibiliser les propriétaires.

BACTERIA AND PARASITES ARE PRESENT IN RAW MEAT

The researchers analyzed 35 frozen products marketed in the Netherlands, from 8 different brands. The bacterium Escherichia Coli was identified on 8 products, listeria on 16 products and salmonella on 7 products. These bacteria are responsible for several diseases such as ulcerative colitis, typhoid fever, salmonellosis or listeriosis. Scientists have also identified some parasites: Sarcocystis Cruzi in 4 products, Stenella in 4 others and Toxoplasma gondii, responsible for toxoplasmosis, in 2 products.

Transmitted to animals, these infections can then represent a risk for humans. However, the tested samples were found to be fit for human consumption with an estimated acceptable microbiological quality. The problem lies in the level of antibiotic resistance. Several Salmonella were resistant to 7 antibiotics. Scientists therefore advise using industrial food and placing warnings on product labels to educate homeowners.

Source: Topsante.com

Publicités
missproutprout