Croquettes sans céréales : bonne ou mauvaise idée pour nourrir son chien ?/ Kibbles Cereal free: good or bad idea to feed your dog?

De nombreux maîtres aimants souhaitent ce qu’il y a de mieux pour leur chien, quitte à se laisser séduire par certaines modes. C’est le cas du « grain free », qui, après avoir conquis l’industrie agro-alimentaire de l’humain, s’invite aussi de plus en plus dans les gamelles de nos animaux. Lorsque l’on souhaite nourrir son chien avec des croquettes plutôt qu’avec toute autre forme d’alimentation (humide, BARF, maison…), notamment pour des raisons pratiques et/ou économiques, celles-ci contiennent généralement des céréales. Pourquoi ? Parce que les céréales sont une source d’amidon et que celui-ci est essentiel à la construction d’une croquette (pour lui donner sa texture). Autrement dit, il ne peut y avoir de croquette sans amidon. Bien que le chien n’ait pas « besoin » d’amidon, c’est une source d’énergie (glucidique) bon marché. Il existe d’autres sources d’amidon que les céréales mais elles sont plus coûteuses. Il peut donc y avoir sur le marché des croquettes « sans céréales » mais il ne peut y avoir de croquettes sans amidon.

Many master magnets want the best for their dog, even if it means being seduced by certain fashions. This is the case of « grain free », which, after having conquered the food industry of the human, is also invited more and more in the bowls of our animals. When you want to feed your dog with kibble rather than any other form of food (wet, BARF, house …), especially for practical and / or economic reasons, they usually contain cereals. Why ? Because cereals are a source of starch and that it is essential to the construction of a kibble (to give it its texture). In other words, there can be no kibble without starch. Although the dog doesn’t « need » starch, it’s a cheap source of energy (carbohydrate). There are other sources of starch than cereals but they are more expensive. So there may be on the market kibbles « without cereals » but there can be no kibble without starch.

Mais quel est le problème avec les croquettes avec céréales ?

Ces dernières années, la présence des céréales dans les croquettes de nos chiens suscite des inquiétudes chez les consommateurs. Mais que leur reproche-t-on au juste ?
La présence de mycotoxines : ce sont des toxines produites par des champignons microscopiques qui peuvent contaminer les céréales. En grande quantité, ces toxines peuvent être mortelles.
Idée reçue ? Oui et non. Les mycotoxines sont un vrai problème mais les fabricants contrôlent très strictement leurs sources d’approvisionnement et les test montrent qu’on n’en retrouve pas dans le produit fini.

La présence de gluten : c’est « le » sujet sensible quand il s’agit d’alimentation humaine. Chez l’homme, le « sans gluten » est en pleine effervescence compte tenu des problèmes de santé que celuici peut générer chez les personnes sensibles. On a donc tendance à transposer ce problème a la gamelle de nos animaux.
Idée reçue ? Oui et non. La grande majorité des chiens tolèrent très bien le gluten. Seuls quelques individus de certaines races (Setter irlandais ou Border Terrier par exemple) peuvent être intolérants au gluten, mais ces cas sont largement minoritaires.

Un manque de « naturel » : ces dernières années ont vu émerger le mouvement BARF (Biologically Appropriated Raw Food, soit Nourriture Crue Biologiquement Appropriée). Ce mode d’alimentation prône un retour au naturel pour l’alimentation des carnivores : c’est-à-dire une alimentation à base de viande crue puisqu’à l’état sauvage, les carnivores (le loup notamment) n’ingèrent quasiment pas de céréales (et donc pas d’amidon).
Idée reçue ? Oui et non. Contrairement au loup, le chien dispose d’une enzyme, l’amylase, qui lui permet de digérer l’amidon (c’est au cours de sa domestication que le chien, en mangeant les restes des repas des hommes, a développé cette enzyme) pour peu qu’il soit cuit et en quantité raisonnable. Bien que l’amidon ne soit pas essentiel à l’alimentation du chien, il ne lui pose aucun problème et est, comme nous l’avons expliqué, nécessaire à la composition d’une croquette.

IMG_1137

But what is the problem with kibbles with cereals?

In recent years, the presence of cereals in kibble of our dogs is causing concern among consumers. But what exactly do we blame them for?
The presence of mycotoxins: these are toxins produced by microscopic fungi that can contaminate cereals. In large quantities, these toxins can be deadly.
Received idea ? Yes and no. Mycotoxins are a real problem, but manufacturers very strictly control their sources of supply and the tests show that they are not found in the finished product.

The presence of gluten: it’s « the » sensitive subject when it comes to human food. In humans, the « gluten-free » is booming given the health problems that it can generate in sensitive people. So we tend to transpose this problem to the bowl of our animals.
Received idea ? Yes and no. The vast majority of dogs tolerate gluten very well. Only a few individuals of certain breeds (Irish Setter or Border Terrier for example) may be gluten intolerant, but these cases are largely in the minority.

A lack of « natural »: in recent years have emerged the movement BARF (Biologically Appropriated Raw Food, or Biologically Appropriate Raw Food). This mode of feeding advocates a return to the natural way of feeding carnivores: that’s to say, a diet based on raw meat since in the wild, carnivores (especially wolves) don’t no cereals (and therefore no starch).
Received idea ? Yes and no. Unlike the wolf, the dog has an enzyme, amylase, which allows him to digest starch (it is during his domestication that the dog, by eating the remains of men’s meals, has developed this enzyme. ) as long as it’s cooked and in reasonable quantity. Although starch isn’t essential to the dog’s diet, it doesn’t pose any problem and is, as we have explained, necessary for the composition of a kibble.

Pourquoi choisir des croquettes « sans céréales » pour son chien ?

Il faut déjà être conscient d’une chose : une croquette « sans céréales » contient forcément de l’amidon. Ce qui se substitue aux céréales comme source d’amidon est généralement la pomme de terre, la patate douce ou encore le pois. C’est le cas des croquettes Atavik sans céréales : après des années d’insatisfaction en tant que propriétaire de chiens, Nicolas Nolf a souhaité répondre enfin à leurs besoins nutritionnels. Ses propres chiens multipliaient les problèmes de santé, et pour lui, tout était lié à leur alimentation : « c’est la quantité de céréales qui pose problèmes, nous explique-t-il. Quand on voit qu’il y a parfois 40% de céréales dans un paquet de croquettes, ça choque le bon sens, on ne voit pas bien ce que cela vient faire dans un régime carnivore ».

Le maître de Rottweilers s’intéresse alors au régime BARF et constate immédiatement des effets positifs sur eux. Mais le BARF étant pour lui contraignant (notamment parce qu’il nécessite beaucoup de place dans son congélateur), il décide de créer sa propre marque afin d’adapter le BARF en croquettes. Atavik est née, et ses chiens en sont les premiers consommateurs. « Notre secret, c’est d’enlever ce qui est problématique, c’est-à-dire le céréales en quantité massive, pour les remplacer par des protéines brutes ». Résultat : des croquettes avec seulement 20% d’amidon (issu de pomme de terre, patate douce, pois…) et 30% de protéines brutes issues de viandes fraîches de qualité, propres à la consommation humaine.

Why choose « grain free » kibbles for your dog?

We must already be aware of one thing: a kibble « without cereals » necessarily contains starch. What substitutes for cereals as a source of starch is usually potatoes, sweet potatoes or peas. This is the case of Atavik grain free croquettes: after years of dissatisfaction as a dog owner, Nicolas Nolf wanted to finally meet their nutritional needs. His own dogs multiplied health problems, and for him, everything was related to their diet: « it is the amount of grain that causes problems, he explains. When you see that sometimes 40% of cereals in a pack of croquettes, it shocks the common sense, it is not clear what it comes to do in a carnivorous diet.

The master of Rottweilers is then interested in the BARF regime and immediately sees positive effects on them. But the BARF is for him binding (especially because it requires a lot of space in his freezer), he decided to create his own brand to adapt the BARF in croquettes. Atavik was born, and his dogs are the first consumers. « Our secret is to take away the problematic, that is, the massive amount of grain, to replace it with crude protein. » Result: croquettes with only 20% starch (from potatoes, sweet potatoes, peas …) and 30% raw proteins from fresh meat quality, fit for human consumption.

Quels sont les dangers des croquettes sans céréales pour chiens ?

A en croire les avis de consommateurs, les croquettes sans céréales pour chiens ont donc tout pour plaire (si ce n’est le prix, généralement plus élevé que celui de croquettes avec céréales). Pourtant, les croquettes sans céréales ne sont pas sans danger : certains industriels ont profité de cet engouement pour le « sans céréales » pour créer les leurs, tout en profitant de l’ambiguïté entre les termes « céréales » et « amidon ». « Ce qui est intéressant dans une croquette, ce n’est pas qu’elle soit sans céréales puisque ce n’est pas un problème pour les animaux, mais qu’elle soit pauvre en amidon pour respecter la nature carnivore. Car les croquettes pauvres en amidon sont riches en protéines, et c’est cela qui est très bénéfique à l’animal et peut avoir un retentissement sur sa santé, son poil, sa digestion, etc. », explique la Dr Charlotte Devaux, vétérinaire nutritionniste. « Si la croquette contient 50% d’amidon, qu’il soit issu de la pomme de terre ou des céréales, c’est tout aussi peu adapté à un carnivore ! », illustre-t-elle. Or, le fabriquant n’est pas tenu d’indiquer la quantité d’amidon sur son paquet de croquettes… c’est donc là où l’on peut tomber dans le piège.

A défaut de connaître ce taux d’amidon, il faut au moins se référer à celui de protéines afin de savoir si ces croquettes sans céréales sont de bonne qualité. « Ce que l’on cherche, c’est un régime adapté aux carnivores, donc riche en protéines. On va donc regarder la teneur en protéines de l’aliment. « Un aliment vraiment riche en protéines pour un chien contient au moins 30% de protéines animales », poursuit la Dr Devaux. Une croquette sans céréales a vocation à être plus riche en protéines, c’est là tout son intérêt. Si ce n’est pas le cas et que son taux d’amidon est élevé, la qualité de l’aliment ne sera pas meilleure que celle d’une croquette avec céréales.

L’autre piège dans lequel il est facile de tomber est relatif à l’origine de ces protéines. Même en l’absence de céréales, les protéines des croquettes peuvent être (partiellement) d’origine végétale. « Il ne faut pas supprimer les protéines végétales, il en faut un peu… à condition que la majorité des protéines soit d’origine animale », estime le Dr Tardif, vétérinaire.

Enfin, il faut veiller à ce que le taux de cendres ne dépasse pas 10% : si c’est le cas, les protéines ne sont pas de bonne qualité et sont indigestes pour l’animal.

What are the dangers of kibble without cereals for dogs?

According to consumer opinions, kibble without cereals for dogs have everything to please (if not the price, usually higher than that of kibbles with cereals). However, cereal-free croquettes are not without danger: some manufacturers took advantage of this craze for the « grain free » to create theirs, while taking advantage of the ambiguity between the terms « cereals » and « starch ». « What’s interesting about a kibble isn’t that, it’s cereal-free because it’s not a problem for animals, but it’s low in starch to respect the carnivorous nature. Because starchy croquettes are high in protein, and that’s what’s very beneficial to the animal and can have an impact on his health, his hair, his digestion, etc. « Says Dr. Charlotte Devaux, veterinarian nutritionist. « If the kibble contains 50% starch, whether from potatoes or cereals, it’s just as unsuitable for a carnivore! « She illustrates. However, the manufacturer isn’t required to indicate the amount of starch on his package of croquettes … so this is where we can fall into the trap.

Failing to know this starch level, we must at least refer to that of protein in order to know if these grain free croquettes are of good quality. « What we are looking for is a diet adapted to carnivores, so rich in protein. We will look at the protein content of the food. A truly protein-rich food for a dog contains at least 30% animal protein, « says Dr. Devaux. A kibble without cereals is intended to be richer in protein, this is his interest. If this isn’t the case and its starch content is high, the quality of the food won’t be better than kibble with cereals.

The other trap in which it is easy to fall is relative to the origin of these proteins. Even in the absence of cereals, kibble proteins can be (partially) of plant origin. « We must not remove vegetable proteins, it takes a little … provided that the majority of proteins are of animal origin, » said Dr. Tardif, veterinarian.

Finally, it must be ensured that the ash content doesn’t exceed 10%: if it’s the case, the proteins aren’t of good quality and are indigestible for the animal.

Les croquettes sans céréales, en bref

En conclusion, on notera que le débat autour des croquettes sans céréales est avant tout un débat sur leur richesse en protéines. Une croquette sans céréales pauvre en protéines animales n’est pas meilleure qu’une croquette avec céréales. On peut donc choisir de nourrir son chien avec des croquettes sans céréales, mais à condition de veiller à ce paramètre.

On peut également opter pour une alimentation mixte qui consiste à alterner nourriture sèche et nourriture humide. Cette dernière a pour avantage de ne pas contenir d’amidon et d’augmenter l’ingestion d’eau, ce qui contribue au bon fonctionnement des reins, tout en réduisant le taux hebdomadaire de glucides du chien.

Mon avis: j’ai changé l’alimentation d’Hermès, il y a un mois et demi pour des croquettes sans céréales et sans amidon. En une petite quinzaine de jours, j’ai vu la qualité de son pelage s’améliorée mais ce qu’il est le plus frappant dans son cas, c’est la perte de poids! Hermès a perdu environ 1,5kg, ce n’était pas le but mais je me rend compte à quel point ses anciennes croquettes étaient grasses. Je vous écris bientôt un article à ce sujet.

Kibbles without cereals, in short

In conclusion, it should be noted that the debate around cereal-free croquettes is above all a debate about their high protein content. A cereal-free croquette low in animal protein isn’t better than a kibble with cereals. We can choose to feed his dog with kibble without cereals, but provided to ensure this parameter.

One can also opt for a mixed diet that consists of alternating dry food and wet food. The latter has the advantage of not containing starch and increasing the ingestion of water, which contributes to the proper functioning of the kidneys, while reducing the weekly rate of carbohydrates of the dog.

My opinion: I ve changed the diet of Hermes, a month and a half ago for kibbles without cereals and starch. In a couple of weeks, i saw the quality of his coat improved but what’s most striking in his case is the weight loss! Hermès lost about 1.5kg, it wasn’t the goal but i realize how old his kibbles were fat. I am writing an article about it soon.

Sources: Wamiz.com; Crédit photos: Missproutprout.

 

 

Publicités
missproutprout

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s