Mon chien vole de la nourriture / My dog is stealing food

Votre chien quémande énormément lorsque vous êtes à table ? Il est parfois même arrivé qu’il se permette de mettre ses deux pattes et sa truffe dans votre assiette ?

IMG_7630

Your dog begs a lot when you’re at the table? Sometimes he has even allowed himself to put his two paws and truffle on your plate?

Votre chien attend que vous ayez le dos tourné pour chaparder les gâteaux apéro que vous venez d’installer sur la table basse ? Ou encore si votre chien vous aide à débarrasser la table en vidant tous les restes présents, alors c’est que vous êtes au bon endroit ! Cet article est fait pour vous et vous permettra à coup sûr de trouver une solution à votre problème.

IMG_5456Your dog is waiting for you to have your back turned to steal the aperitif cakes you just installed on the coffee table? Or if your dog helps you clear the table by emptying all the leftovers, then you’re in the right place! This article is for you and you will certainly find a solution to your problem.

Les règles de vie à mettre en place à la maison

Tout d’abord, et avant toute chose, il est primordiale de refaire un point sur les règles de vie à mettre en place à la maison pour permettre une bonne adaptation du chien dans son environnement. Cela peut paraitre inutile lorsque l’on veut « seulement » résoudre le problème du vol de nourriture, mais, au contraire, il faut voir ce « petit » problème dans un contexte plus général avec, peut être, des incohérences à pointer qui feront que, quelque soit la technique utilisée pour résoudre ce problème, elle ne fonctionnera pas si l’environnement n’est pas cohérent.

IMG_8454 (1)The rules of life to set up at home

First of all, and above all else, it is essential to redo a point on the rules of life to set up at home to allow a good adaptation of the dog in its environment. This may seem unnecessary when one wants to « only » solve the problem of food theft, but, on the contrary, one must see this « small » problem in a more general context with, perhaps, inconsistencies to point that will whatever the technique used to solve this problem, it won’t work if the environment isn’t consistent.

Règle n°1 : vous devez gérer les ressources de votre animal, que ce soit la nourriture, l’espace ou les contacts, cela doit être clairement défini et surtout respecté de tous. Je tiens à préciser avant de détailler mon propos sur cette première règle, que les points qui vont suivre sont à mettre en place uniquement si vous avez un chien avec un comportement plutôt gênant et qui a tendance à « déborder ». Ces quelques points pourront être adoucis et adaptés selon vos envies, le caractère de votre chien et l’environnement proposé.

Gestion de la nourriture : votre chien doit manger une ou deux fois par jour et ce à heures fixes. Et si la gamelle d’eau doit quant à elle être en libre service, en revanche, la ration de croquettes (ou autre alimentation, selon votre choix) doit être donné à heures fixes et dans un laps de temps défini (pas plus de 15 min pour le chien adulte, et jusqu’à 30min pour le chiot).

Gestion de l’espace : votre chien doit impérativement avoir son espace (niche d’intérieur, panier, tapis, etc.) et savoir y aller lorsque vous lui demandez de le faire. Par ailleurs, si vous ne souhaitez pas que votre chien accède à toutes les pièces de la maison, des zones interdites doivent être clairement définies et respectées de tous les membres de la famille.

Gestion des contacts : vous devez être à l’initiative des contacts que vous avez avec votre animal, si votre chien réclame votre attention, quémande des caresses, ou saute sur toutes les personnes qui entrent dans votre foyer : cela signifie qu’il est dans une gestion totale des contacts et ce n’est pas correct. Vous devez toujours décider de quand commence et se termine un contact (caresse, « bonjour », séance de jeu, etc.).

Pour se faire, si votre chien réclame votre attention (en aboyant, en soulevant votre bras avec sa tête, en se plaçant devant vous, etc.), ignorez-le, attendez qu’il passe à autre chose et ensuite uniquement, invitez-le pour un contact et n’attendez pas qu’il se lasse de ce contact, anticipez et indiquez-lui que vous décidez que ce temps est terminé, par un « c’est fini » par exemple et/ou en le re-dirigeant vers autre chose : au panier, dehors, etc.

IMG_6919Rule n°1: You must manage the resources of your animal, whether it is food, space or contacts, it must be clearly defined and above all respected by all. I want to clarify before detailing my remarks on this first rule, that the following points are to be implemented only if you have a dog with a behavior rather annoying and tends to « overflow ». These points can be softened and adapted according to your desires, the character of your dog and the proposed environment.

Food management: your dog must eat once or twice a day and at fixed times. And if the water dish is to be self-service, however, the ration of kibble (or other food, depending on your choice) must be given at fixed times and within a defined period of time (no more than 15 min for the adult dog, and up to 30min for the puppy).

Space management: your dog must have his space (indoor niche, basket, rug, etc.) and know how to go when you ask him to do it. In addition, if you don’t want your dog to access all the rooms in the house, prohibited areas must be clearly defined and respected by all members of the family.

Contact management: you must be the initiator of the contacts you have with your pet, if your dog calls for your attention, begs for hugs, or jumps on all the people who enter your home: it means that he is in a total management of the contacts and it is not correct. You must always decide when to start and end a contact (caress, « hello », play session, etc.).

To do this, if your dog needs your attention (by barking, lifting your arm with his head, standing in front of you, etc.), ignore him, wait for him to move on and then only, invite for a contact and don’t wait for him to get tired of this contact, anticipate and tell him that you decide that this time is over, by a « it’s over » for example and / or by re-directing him to something else: basket, outside, etc.

Règle n°2 : vous devez toujours être cohérent en tant que maître. Une règle mise en place doit être suivie par tous les membres de la famille à la lettre. Surtout avec un chien qui a tendance à « tester ». En effet, votre attitude est un élément majeur de l’éducation et, de manière plus générale, de votre relation avec votre animal. Si votre chien vous considère comme un être non fiable, il n’hésitera pas à n’en faire qu’à sa tête. Par ailleurs, une attitude incohérente n’étant que très peu rassurante pour votre chien, cela pourrait engendrer par la suite d’autres problèmes de comportement. Soyez donc vigilant quant à votre attitude.

Rule n°2: You must always be consistent as a master. A rule put in place must be followed by all family members to the letter. Especially with a dog that tends to « test ». Indeed, your attitude is a major element of education and, more generally, your relationship with your pet. If your dog considers you to be an unreliable person, he won’t hesitate to do just that. Moreover, an inconsistent attitude isn’t very reassuring for your dog, it could lead to other behavioral problems later. Be careful about your attitude.

IMG_8417

Règle n°3 : veillez également à respecter les besoins de votre animal. En plus (bien évidemment), de combler les besoins primaires tels que manger, boire et dormir, un chien en bonne santé est un chien qui n’a pas de « manques » en termes de dépenses sociale, intellectuelle, physique et olfactive. Alors comment faire pour qu’un chien ne soit pas en pénurie ?

  • Dépenser son chien socialement : multiplier le plus régulièrement possible les rencontres congénères contrôlées et positives et promener son chien dans des environnements différents au quotidien.
  • Dépenser son chien intellectuellement : le stimuler quotidiennement intellectuellement à l’aide d’exercices/jeux d’obéissance (l’obé-rythmée par exemple), le stimuler avec des jouets d’occupation intelligents, lui apprendre de nouveaux « tours », de nouvelles indications et ce tout au long de sa vie.
  • Dépenser son chien physiquement : lui proposer de grandes balades (minimum 30 min/jour) où il pourra se défouler vraiment.
  • Dépenser son chien olfactivement : l’emmener quotidiennement dans de nouveaux lieux où il pourra découvrir de nouvelles odeurs. Le balader tous les jours afin qu’il ne s’ennuie pas dans son jardin et qu’il puisse avoir accès à tous les « messages » laissés par ses copains.

IMG_9655

Rule n°3 : Also make sure to respect the needs of your pet. In addition (of course), to meet basic needs such as eating, drinking and sleeping, a healthy dog ​​is a dog that has no « gaps » in terms of social spending, intellectual, physical and olfactory. So how can a dog not be in short supply?

  • Spend your dog socially: multiply as regularly as possible controlled and positive congeners and walk his dog in different environments everyday.
  • Spend his dog intellectually: stimulate him daily intellectually with the help of exercises / games of obedience (obedience-paced for example), stimulate him with intelligent toys of occupation, teach him new « tricks », new indications and this throughout his life.
  • Spend your dog physically: offer him great walks (minimum 30 min / day) where he can really let off steam.
  • Spend his dog olfactory: take him daily to new places where he can discover new smells. Walk around every day so that he doesn’t get bored in his garden and that he can have access to all the « messages » left by his friends.

Règle n°4 : mettre en place une bonne éducation. Effectivement, cela peut paraître évident, mais il est néanmoins important de le rappeler. Un chien bien dans ses pattes et surtout bien dans sa « famille », est un chien qui a un cadre, qui a un référent sur lequel il peut se reposer. Et pour cela, des règles éducatives doivent être mises en place. Je ne parle pas uniquement des basiques assis, couché, pas bouger, rappel, je parle également du « tu laisses », du « au panier », etc. Ce sont des indications de base qui permettent de demander au chien un retour au calme par exemple, ou qui permettent de dévier le chien d’un comportement gênant, etc.

IMG_7191

Rule n°4 :  Set up a good education. Yes, it may sound obvious, but it’s important to remember. A good dog in his paws and especially well in his « family », is a dog that has a frame, which has a reference on which he can rest. And for that, educational rules must be put in place. I don’t just talk about basic sitting, lying, not moving, reminder, I also talk about « you leave », « to the basket », etc. These are basic indications that allow to ask the dog a return to calm for example, or that allow to divert the dog from an embarrassing behavior, etc.

Conseils pratiques pour que votre chien ne vole pas de nourriture

Conseil n°1 : si votre chien ne mange qu’une fois par jour, donnez lui à manger matin et soir. Cela pourra lui permettre de ne pas « avoir faim ».

Conseil n°2 : ne laissez jamais les gamelles de croquettes en libre service. Cela pourrait apprendre au chien que lorsqu’il a faim = il mange, à volonté, et donc l’inciter à se servir lorsqu’il en a envie.

Conseil n°3 : ne laissez pas trainer de nourriture sous son nez, c’est le tenter et donc le mettre en faute. Vous pourrez faire cela lorsque vous lui aurez appris à ne pas voler en revanche.

Conseil n°4 : revoir la qualité de l’alimentation que vous donnez à votre animal, peut-être que ce que vous lui proposez n’est pas suffisant en termes d’apports nutritionnels par exemple.

Conseil n°5 : apprenez à votre chien l’indication « au panier » afin de le dévier vers une autre action lorsqu’il s’approche trop près de la table.

Conseil n°6 : soyez tous cohérents dans le foyer. Ne donnez jamais à votre chien de la nourriture qui, à la base, ne lui était pas destinée en dehors de ses propres repas. Si vous souhaitez lui donner vos restes, mettez-les de côtés et donnez-lui lors de sa gamelle.

Conseil n°7 : ne grondez jamais votre chien d’avoir volé en votre absence : il ne comprendrait pas pourquoi il est sanctionné, et ne l’assimilerait absolument pas au fait d’avoir volé, il y a quelques heures. N’oubliez pas le chien est un animal qui vit dans l’instant présent.

IMG_9919

Practical advice so that your dog doesn’t steal food

Tip n°1 : If your dog only eats once a day, feed him morning and night. This may allow him to not « go hungry ».

Tip n°2 : Never leave kibble bowls self-serve. This could teach the dog that when he’s hungry = he eats, at will, and therefore encourage him to use when he wants.

Tip n°3 : Don’t let food drag under your nose, it’s tempting you to put it to fault. You can do this when you teach him not to fly.

Tip n°4 : Review the quality of the food you give your pet, maybe what you offer him isn’t enough in terms of nutritional intake for example.

Tip n°5 : Teach your dog to « basket » to divert him to another action when he gets too close to the table.

Tip n°6 : Be consistent in the home. Never give your dog food that wasn’t intended for him at all, other than his own meals. If you want to give him your leftovers, put them aside and give it to him in his bowl.

Tip n°7: Never scold your dog for flying in your absence: he wouldn’t understand why he was punished, and wouldn’t equate it with stealing a few hours ago. Don’t forget the dog is an animal that lives in the moment.

Comment apprendre à votre chien à ne pas voler la nourriture ?

Cela se fait en plusieurs étapes et ces dernières doivent être proposées progressivement au chien. Si vous voyez que votre animal a un peu de mal à franchir une étape, ce n’est pas grave, on revient alors à une étape inférieure afin de la renforcer et de toujours valoriser la réussite de votre chien.

Étape n°1 : « Piégez » votre chien en déposant sur la table un morceau de fromage, knaki, viande, bref, ce que vous voulez. Simplement ne mettez pas une friandise à lui ou une croquette. Restez à côté pour éventuellement protéger la nourriture afin que votre chien ne se « valide » pas en l’attrapant. Vous pouvez d’ailleurs mettre une laisse à votre chien pour plus de contrôle si vous préférez.

Étape n°2 : ANTICIPEZ ! N’attendez pas que votre chien ait la truffe dessus car il sera trop tard ! Dès que votre chien regarde ou renifle à distance la nourriture posée, faites un son comme un « héhé » par exemple, et ce de manière très ferme.

Je déconseille de proposer un « non » car cette indication est utilisée pour tout et n’importe quoi et peut finir par ne plus avoir aucun impact chez votre chien.

Étape n°3 : vous avez trois options :

  • Soit votre chien s’est immédiatement reculé et/ou a tourné la tête et/ou est complètement passé à autre chose : auquel cas vous récompensez très chaleureusement (voix, caresse, friandise ou jeu, selon ce que votre animal préfère), votre chien aura alors compris que renoncer, c’est gagner !
  • Soit votre chien n’a pas pu résister et s’est avancé (sans réussir à attraper la nourriture, car vous avez été assez rapide pour la protéger) : auquel cas vous insistez et accentuez la fermeté dans votre voix et/ou demandez à votre chien une indication pour le diriger vers autre chose (assis ou panier par exemple) >> d’où l’importance de l’éducation, voyez.
  • Soit votre chien a réussi à vous avoir… et à avoir la nourriture placée : auquel cas vous n’êtes vraiment pas content, vous « punissez » votre chien en l’excluant de la pièce, en l’isolant et l’ignorant complètement (souvenez-vous ignorer c’est ne pas toucher, pas parler, pas regarder). Et vous reprendrez bien entendu cet exercice plus tard, en le facilitant : nourriture moins appétente, distance plus proche, etc.

Étape n°4 : une fois une étape acquise, compliquez-la en vous reculant petit à petit. Le but étant, qu’au final, vous puissiez laisser de la nourriture trainer sans que votre chien n’y prête une quelconque attention.

Quelques conseils supplémentaires pour l’exécution (et surtout la réussite) de cet exercice :

  • De courtes séances (max 10/15 minutes), mais répétées régulièrement (même au sein d’une journée).
  • Toujours terminer sur quelque chose de positif, si c’est juste lui demander une indication qu’il connait (comme un assis), ce n’est pas grave ! On termine TOUJOURS sur une note sympa.
  • Ne pas trop parler au chien, s’en tenir au « héhé » ou au « pas toucher » par exemple.
  • Être enthousiaste dans les récompenses données car un « c’est bien » du même ton qu’un « je voudrais un baguette s’il vous plait » ne fera pas dire à votre chien qu’il a fait quelque chose de bien.

IMG_0067

How to teach your dog to not steal food?

This is done in several stages and these must be proposed gradually to the dog. If you see that your pet has a little trouble to cross a stage, it doesn’t matter, we return to a lower stage to strengthen and always value your dog’s success.

Step n°1 : « Trap » your dog by placing on the table a piece of cheese, knaki, meat, whatever you want. Just do not put a treat to him or a kibble. Stay next to possibly protect the food so that your dog does not « validate » by catching it. You can also put a leash to your dog for more control if you prefer.

Step n°2 : ANTICIPATE! Do not wait for your dog to have truffle on it because it will be too late! As soon as your dog looks at or sniffs the food from a distance, make a sound like a « hehe », for example, in a very firm way.

I advise against proposing a « no » because this indication is used for anything and everything and may end up having no impact in your dog.

Step n°3 : You have three options:

  • Either your dog immediately backed off and / or turned his head and / or completely moved on: in which case you reward very warmly (voice, caress, treat or game, whichever your pet prefers), your dog will have understood that to give up is to win!
  • Either your dog could not resist and moved forward (without being able to catch the food because you were quick enough to protect it): in which case you insist and emphasize the firmness in your voice and / or ask your dog an indication to direct him to something else (sitting or basket for example) >> hence the importance of education, see.
  • Either your dog has managed to get you … and to have the food placed: in which case you are really not happy, you « punish » your dog by excluding him from the room, isolating him and ignoring him completely ( remember to ignore isn’t to touch, not speak, not look). And you will of course resume this exercise later, by facilitating it: less palatable food, closer distance, etc.

Step 4: Once a step gained, complicate it by retreating gradually. The goal being, in the end, you can leave food trapped without your dog paying any attention.

Some additional tips for the execution (and especially the success) of this exercise:

  • Short sessions (max 10/15 minutes), but repeated regularly (even within a day).
  • Always finish on something positive, if it’s just asking him for an indication he knows (like a sitting), it doesn’t matter! We end ALWAYS on a nice note.
  • Don’t talk too much to your dog, stick to the « hehe » or « not touch » for example.
  • Being enthusiastic about the rewards given because a « it’s good » in the same way as a « I would like a baguette please » won’t tell your dog that he has done something good.

Sources: www.naturedechien.fr; www.toutoupourlechien.com. Crédit Photos: Missproutprout

missproutprout

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s