Croquettes or not croquettes? Dog food or not?

Votre chien mange des croquettes industrielles, je vous recommande de lire cet article. Suite à la diffusion de reportages sur ce thème, je remercie les personnes qui m’ont contactée pour parler de ce sujet, que vous soyez en France ou à l’étranger, nous sommes tous concernés.

Nous dépensons environ 800€ par an pour nourrir nos chiens, ce qui représente un budget conséquent, lorsque l’on découvre qu’elles peuvent être de très mauvaise qualité voir nuisible pour la santé de nos compagnons. Alors comment savoir, ceux que l’on donne à manger à nos chiens, en leurs achetant de la nourriture industrielle?

IMG_1141

Your dog eats industrial dog food, i strongly recommend you to read this article. Following the distribution of reports on this subject, i thank those who contacted me to speak on this subject, whether you are in France or abroad, we are all affected.

We spend about 800$ a year feeding our dogs, which represents a substantial budget, when we discover that they can be of very poor quality or harmful to the health of our companions. So how do we know, the ones we feed our dogs, buying them industrial food?

Pet Fooled: Le documentaire Netflix

Si vous possédez un abonnement Netflix, je vous conseille de regarder ce film basé sur les commentaires de deux éminents vétérinaires s’intéressant à l’industrie non réglementée des aliments pour animaux domestiques et à son impact négatif.  Ce reportage est disponible en sous-titrage: Français; Espagnol; Arabe; Anglais; Allemand. Voici le lien pour le regarder: https://www.netflix.com/fr/title/80164393

Pet-Fooled2

Pet Fooled: The Netflix documentary

If you have a Netflix subscription, i advise you to watch this movie based on the comments of two prominent veterinarians interested in the unregulated pet food industry and its negative impact. This feature is available in subtitles: French; Spanish; Arab; English; German. Here is the link to watch it: https://www.netflix.com/en/title/80164393

Quelles croquettes pour nos bêtes? Le documentaire de France 5

Si vous habitez ou comprenez le français, je vous propose de regarder gratuitement, ce reportage sur les industriels, qui ont bien compris l’engouement pour les animaux de compagnie, et s’évertuent à développer toujours plus de références. Le mode de fabrication des croquettes, leur composition et leurs conséquences sur la santé des animaux soulèvent quelques questions. Voici le lien pour le visionner: https://www.france.tv/documentaires/science-sante/280341-le-doc-du-dimanche.html

Quelles-Croquettes-pour-nos-betes-08-10-17-France-5_reference

Which food for our animals? The documentary of France 5

If you live or understand French, i suggest you look at this report for free on the industrialists, who have understood the craze for pets, and strive to develop ever more references. The method of making kibbles, their composition and their impact on animal health raise some questions. Here is the link to view it: https://www.france.tv/documentaires/science-sante/280341-le-doc-du-dimanche.html

Si vous n’avez pas le temps de regarder ces reportages pour le moment, voici les points négatifs de l’alimentation de nos animaux.

If you don’t have time to watch these reports for now, here are the negative points of feeding our animals.

La composition d’une croquette moyenne, pour un chien adulte

Voici la composition d’une croquette classique que la plupart des propriétaires donnent à manger à leur toutou favori :

Protéines de volaille déshydratées, farine de maïs, maïs, farine de blé, graisses animales, protéines de porc déshydratées, blé, hydrolysat de protéines animales, pulpe de betterave, huile de poisson, huile de soja, levures, sels minéraux, hydrolysat de levure (source de manno-oligo-saccharides).

Mais ce n’est pas tout, les croquettes sont également remplies de vitamine A, D3, de fer, d’iode, de cuivre, de zinc, de sélénium et de manganèse.

Vous avez sans doute remarqué, le gras aidant un peu, que les croquettes contiennent du maïs, du blé et de la betterave sous différentes formes (en farine, en pulpe, ou entier). Des céréales donc. Pour un chien, un carnivore. Dans ce paquet de croquette, les céréales occupent une place de choix, puisqu’elles sont présentes à hauteur de 40 %, alors que les protéines et le gras ne représentent que 25 et 14 %, respectivement.

Ces chiffres ne représentent en fait pas la proportion des 3 macronutriments (protéines, lipides et glucides), car il faut faire une règle de 3 pour obtenir les bons chiffres… que voici :

croquette-chien-chat-royal-canin

Selon laNutrition.fr, les glucides ne devraient pas dépasser 45 % de l’alimentation d’un chien adulte. Les glucides ne seraient « pas indispensables » et leurs absences n’entraîneraient « pas de risques de carences ». Au niveau des protéines et des lipides, et toujours selon cet article, les quantités seraient correctes.

Nous avons donc une majorité de glucides, sous la forme d’amidon de céréales (dont les fameuses molécules du blé, comme le gluten, les agglutinines, etc.), et de la graisse et des protéines animales déshydratées. Déshydratées ? Ca veut dire quoi ?

Pour comprendre ce qui se cache derrière ces termes, il faut connaître et comprendre la chaîne de fabrication d’une croquette sèche.

Tips-How-to-Pick-Good-Dog-Food-Dry-Dogs-Foodsml

The composition of pet food, for an adult dog

Here is the composition of a classic pet food that most owners feed their favorite doggie:

Dehydrated poultry protein, corn flour, corn, wheat flour, animal fats, dehydrated pork protein, wheat, animal protein hydrolyzate, beet pulp, fish oil, soybean oil, yeast, mineral salts, yeast hydrolyzate (source of manno-oligo-saccharides).
But that’s not all, dog food are also shielded with vitamin A, D3, iron, iodine, copper, zinc, selenium and manganese.

You may have noticed that the croquettes contain corn, wheat and beetroot in different forms (flour, pulp, or whole), with a little help. So cereals. For a dog, a carnivore. In this packet of croquettes, cereals occupy a place of choice, since they are present at 40%, while proteins and fat only represent 25% and 14%, respectively.

These figures actually do not represent the proportion of 3 macronutrients (proteins, lipids and carbohydrates), because you have to make a rule of 3 to get the right numbers … here:

croquette-chien-chat-royal-canin

According to Nutrition.fr, carbohydrates should not exceed 45% of an adult dog’s diet. Carbohydrates would not be « essential » and their absences wouldn’t « lead to deficiencies ». At the level of proteins and lipids, and still according to this article, the quantities would be correct.

We therefore have a majority of carbohydrates in the form of cereal starch (including the famous wheat molecules, such as gluten, agglutinins, etc.), and fat and dehydrated animal protein. Dehydrated? What does it mean ?

To understand what’s behind these terms, one must know and understand the chain of manufacture of a dry croquette.

De l’abattoir à la gamelle

Ce qui va suivre est véridique, et ce n’est même pas un secret pour l’industrie de la croquette qui se garde bien d’en faire la promotion. Non, la SIFOC ou le Syndicat des Industries Françaises des Coproduits Animaux s’en charge parfaitement bien.

On apprend sur leur site officiel que les sociétés qui commercialisent les croquettes sont approvisionnées à partir des sous-produits animaux, qu’il faut comprendre comme les restes des animaux morts une fois que les morceaux destinés à la consommation humaine aient été prélevés.

On parle donc des viscères, des têtes, des pattes, des cous, des carcasses de volailles, des os de porcs ou encore des pieds des vaches. Tout cela est acheminé dans des usines de transformation où tout est mixé, broyés, cuits, déshydratés et pressés selon la SIFOC et la FACCO. En fait, les croquettes subissent une cuisson – extrusion qui revient sur tous les blogs et qui consiste en une cuisson haute température (150 à 200°C, parfois 400°C) avec une pression hyperbare (35 fois celle de l’atmosphère).

Les vitamines et les enzymes sont entièrement détruites par le procédé de cuisson, et implique une forte supplémentation en vitamines retrouvées dans nos célèbres paquets de croquettes. Le produit fini est finalement recouvert d’une couche de gras pour augmenter l’appétence des croquettes, autrement dit, il faut que le toutou aime et dévore les croquettes !

Il est intéressant de noter que cette méthode de cuisson – extrusion ne pourrait se faire sans une forte concentration d’amidon, qui est justement au-delà des recommandations en vigueur et même au-delà des besoins naturels, à priori très détachés de la consommation d’amidons.

Les protéines déshydratées c’est une chose, mais un hydrolysat de protéines animales c’est quoi ? Typiquement, on hydrolyse (l’action de l’eau) des protéines afin de les priver d’allergènes, c’est le cas de la protéine du lait par exemple. Dans notre cas, ces hydrolysats servent généralement à prévenir les cas de diarrhée et de troubles de la digestion ou de l’absorption des nutriments.

From the slaughterhouse to the bowl

What follows is true, and it isn’t even a secret for the kibble industry that isn’t careful to promote it. No, the SIFOC or the Syndicat des Industries Françaises des Co-Productions Animaux is doing it very well.

It’s reported on their official website that the companies that market the croquettes are supplied from the animal by-products, which must be understood as the remains of the dead animals once the pieces destined for human consumption have been taken.

We speak of the viscera, the heads, the legs, the necks, the carcasses of poultry, the bones of pigs or even the feet of the cows. All this is transported to processing plants where everything is mixed, crushed, cooked, dehydrated and pressed according to SIFOC and FACCO. In fact, the kibbles undergo a cooking – extrusion process, which involves a high temperature cooking (150 to 200 ° C, sometimes 400 ° C) with hyperbaric pressure (35 times that of the atmosphere).

The vitamins and enzymes are completely destroyed by the cooking process, and involves a strong supplementation of vitamins found in our famous packages of croquettes. The finished product is finally covered with a layer of fat to increase the appetite of the croquettes, in other words, it’s necessary that the dog loves and devours the croquettes!

It’s interesting to note that this method of cooking – extrusion couldn’t be done without a high concentration of starch, which is precisely beyond the recommendations in force and even beyond the natural needs, a priori very detached from the consumption starches.

Dehydrated protein is one thing, but a protein protein hydrolyzate is what? Typically, the proteins are hydrolyzed (the action of water) in order to deprive them of allergens, as is the case with milk protein, for example. In our case, these hydrolysates are generally used to prevent diarrhea and digestion or absorption of nutrients.

Des végétaux étranges, aux provenances mystérieuses

De la pulpe de betterave dans les croquettes, pour quoi faire ? La pulpe de betterave correspond aux 1.2 % de celluloses présentes dans les paquets de croquettes de Royal Canin. D’après un site fortement anti-croquette, la pulpe de betterave est un sous-produit de l’industrie sucrière, de la betterave sucrière.

Wikipédia nous confirme l’utilisation de cette pulpe (de cellulose donc) pour l’alimentation des ruminants mais ne parle pas de l’alimentation des animaux de compagnies. L’article énonce même que les « ruminants sont les seuls capables de digérer la cellulose grâce aux bactéries de la panse).

Pour nos amis les bêtes, la réponse nous vient d’un chirurgien vétérinaire et président du groupe de chirurgie vétérinaire français, M. Duprez, qui nous confirme l’absence de cellulase, l’enzyme chargée de digérer (au moins en partie) la cellulose.

En remarque, bien que l’homme possède cette enzyme, nous ne sommes pas pour autant des ruminants.

En ce qui concerne le blé, le maïs et le soja, on peut faire les mêmes remarques et critiques émises pour les protéines animales. Toujours selon le site qui accusent les croquettes, les produits d’origines végétales sont soient des sous-produits (comme la pulpe de betterave dont la présence est avérée dans les croquettes par le fabriquant), soient des produits déclassés car impropre à la consommation humaine.

Les céréales de mauvaise qualité à cause d’un mauvais stockage ou d’une mauvaise récolte (grain de faible qualité) sont destinées en partie à l’alimentation des animaux de compagnies. L’unes des conséquences de cette qualité médiocre pourrait être la présence de mycotoxines, attestées par la célèbre association 60 millions de consommateurs. Ces mycotoxines peuvent entraîner des troubles de la reproduction.

On peut également noter la présence possible de métaux lourds, d’insecticides, de pesticides, de dioxines et de végétaux transgéniques dans les croquettes pour chiens.

IMG_7655

Strange vegetables, with mysterious provenances

Beet pulp in dog food for what? The beet pulp corresponds to the 1.2% of celluloses present in Royal Canin’s packets of croquettes. According to a highly anti-croquette site, beet pulp is a by-product of the sugar industry, sugar beet.

Wikipedia confirms the use of this pulp (of cellulose therefore) for the feeding of ruminants but doesn’t speak about the feeding of pet animals. The article even states that « ruminants are the only ones capable of digesting cellulose with rumen bacteria. »

For our animal friends, the answer comes from a veterinary surgeon and president of the French veterinary surgery group, Duprez, who confirms the absence of cellulase, the enzyme responsible for digesting (at least in part) the cellulose.

In point of fact, although man has this enzyme, we are not ruminants.

In the case of wheat, corn and soya, the same remarks and criticisms are made for animal proteins. According to the site who accuse the croquettes, products of vegetable origin are either by-products (such as beet pulp, the presence of which is proved in the croquettes by the manufacturer), are declassified because unfit for human consumption .

Poor quality cereals due to poor storage or poor harvesting (low-quality grain) are partly used for feeding pet animals. One of the consequences of this mediocre quality could be the presence of mycotoxins, attested by the famous association 60 million consumers. These mycotoxins can cause reproductive harm.

It’s also possible to note the presence of heavy metals, insecticides, pesticides, dioxins and transgenic plants in dog food.

Quelles conséquences pour Médor ?

Etrangement, l’espérance de vie de nos animaux de compagnies ne cesse d’augmenter, une année en 10 ans, une année par-ci ou une année par-là. Même Royal Canin s’en félicite. Pourtant, une première analyse des croquettes pour chien ne présage rien de bon pour se carnivore qui descend fièrement des loups : des céréales de mauvaises qualités, des sous-produits animaux, beaucoup d’amidon et même de la cellulose indigeste.

Comme pour l’Homme, Médor bénéficie des progrès de la médecine vétérinaire. Je pense que l’on peut attribuer ces années de vie en plus grâce aux techniques médicales et à l’industrie pharmaceutique (médicaments et vaccins).

Cela semble d’autant plus vrai que de nombreux vétérinaires corrèlent une alimentation à base de croquette avec des risques augmentés de diabète, d’obésité, de torsion de l’estomac, de désordre intestinaux (diarrhée et flatulence), de pancréatites ou d’insuffisance pancréatique (c’est un véto qui le dit). En fait, Gérard Lippert qui a publié un livre sur le sujet dénonce une espérance de vie divisée par deux pour certaines races de chiens. Il va même plus loin en affirmant que tout chien, races et sexes confondues, a une espérance de vie réduite de 3 ans avec une alimentation industrielle de type croquette.

L’alimentation industrielle serait également responsable du tarte sur les dents, de la mauvaise haleine, d’un poil terne, de dysfonction urinaire, de dysfonction oculaire, de perte d’énergie e de bien d’autres maux.

IMG_7640

What consequences for Médor?

Strangely, the life expectancy of our pets continues to increase, a year in 10 years, a year here or a year there. Even Royal Canin is pleased. However, a first analysis of dog food doesn’t bode well for carnivores that proudly descend from wolves: cereals of bad qualities, animal by-products, a lot of starch and even indigestible cellulose.

As for humans, Médor benefits from the advances in veterinary medicine. I think that these years of life can be attributed to medical technology and the pharmaceutical industry (drugs and vaccines).

This seems all the more true as many veterinarians correlate a diet based on kibble with increased risks of diabetes, obesity, stomach twitching, intestinal disorders (diarrhea and flatulence), pancreatitis, pancreatic insufficiency (it’s a veto that says it). In fact, Gérard Lippert who published a book on the subject denounces a life expectancy divided by two for certain breeds of dogs. He goes even further by stating that every dog, race and gender combined has a reduced life expectancy of 3 years with an industrial pet food type.

Industrial feeding would also be responsible for tart on the teeth, bad breath, dull hair, urinary dysfunction, ocular dysfunction, energy loss and many other ailments.

Comment calculer le taux de glucide dans les croquettes de votre chien?

Les glucides (sucres ou hydrates de carbones) qu’elles soient simples (sucres rapides) ou complexes (sucres lents) doivent être limitées dans la ration de votre chien. En effet, difficilement dégradées par la salive du chien (dépourvue de l’enzyme adéquat), le pancréas doit alors compenser. Cette sollicitation récurrente du pancréas peut générer des maladies de cet organe. Les glucides sont difficilement assimilable par l’intestin de votre chien, il lui ne peut pas non plus les stocker dans le foie. À moyen ou long terme, le métabolisme trinque, troubles digestifs, troubles du transit, insulino résistance, diabète, insuffisance pancréatique, obésité…

Pour la santé de votre chien et un meilleur transit, il est conseillé de choisir des croquettes avec un taux de glucide inférieur à 30%. Au delà de 30% vous êtes face à une croquette de mauvaise qualité.

La formule mathématique pour le calculer

Pour calculer le taux de glucide de vos croquettes, c’est très facile, il vous suffit de reprendre la composition au dos du paquet.

{% glucide} = 100 – ( {% protéines} + {% matières grasses} + {% cendres} + {% humidité} + {% fibres})

À noter que chez certaines marques, vous ne trouverez pas la mention « Taux de fibres » mais « Taux de cellulose brute ».

Si l’un des taux n’est pas indiqué, ce qui peut être le cas pour les cendres, les fibres ou l’humidité, par défaut, mettez ce qui correspond à un taux moyen :

– 08% pour les cendres,
– 03% pour les fibres,
– 10% pour l’humidité,

tout en gardant à l’esprit qu’un taux caché et souvent un taux qui a des choses à se reprocher (trop faible, ou trop important).

Précision : Les Omégas (3 et 6) sont inclus dans le % des matières grasses, et les sels minéraux (calcium, phosphore…) sont inclus dans le % des cendres.
C’est fait ?

Vous allez pouvoir alors comparer le % des glucides des croquettes de votre poilu avec des aliments que vous connaissez bien. Celui :

glucides

Maintenant, imaginez que votre compagnon vous nourrisse 7 jour sur 7 et 365 jours par an avec l’aliment correspondant à l’indice glycémique que vous lui imposez dans ses croquettes…. A quoi ressembleriez-vous, ne serait ce qu’au bout de quelques mois ?

Conclusion : si vous ne voulez pas qu’un excès de glucides puisse fragiliser la santé de votre poilu (obésité, diabète, allergies eczéma, pancréatites….) alors changez son alimentation, en éliminant les croquettes blindées de céréales, grandes pourvoyeuses de glucides !!

 

How to calculate the carbohydrate rate in your dog’s croquettes?

Carbohydrates (sugars or carbohydrates), whether simple (fast sugars) or complex (slow sugars) must be limited in your dog’s diet. Indeed, difficultly degraded by the saliva of the dog (devoid of the adequate enzyme), the pancreas must then compensate. This recurrent urge of the pancreas can generate diseases of this organ. Carbohydrates are hardly assimilated by your dog’s intestine, it can’t store them in the liver. In the medium or long term, trinity metabolism, digestive disorders, transit disorders, insulin resistance, diabetes, pancreatic insufficiency, obesity …

For the health of your dog and a better transit, it’s advisable to choose pet food with a carbohydrate rate of less than 30%. Beyond 30% you are faced with a croquette of poor quality.

The mathematical formula for calculating it

To calculate the carbohydrate rate of your croquettes, it is very easy, you just have to resume the composition on the back of the package.

{% sugar} = 100 – ( {% proteins} + {% fats} + {% ashes} + {% moisture} + {% fibers})

Note that in some brands you won’t find « Fiber Rate » but « Crude Cellulose ».

If one of the rates isn’t indicated, which can be the case for ashes, fibers or moisture, by default, set what is an average rate:

– 08% for the ashes,
– 03% for fibers,
– 10% for moisture,

while keeping in mind that a hidden rate and often a rate that has things to blame (too low, or too important).

Accuracy: Omegas (3 and 6) are included in the% fat, and mineral salts (calcium, phosphorus …) are included in the percentage of ash.
It is done ?

You will then be able to compare the percentage of carbohydrates of your hairy croquettes with foods that you know well. That:

glucides

Now, imagine that your companion fed you 7 days out of 7 and 365 days a year with the food corresponding to the glycemic index that you impose on him in his food …. What would you look like, only after a few months?

Conclusion: if you don’t want an excess of carbohydrates to weaken your hairy health (obesity, diabetes, allergies eczema, pancreatitis …) then change its diet, eliminating the cereal croquettes cereals, great providers of carbohydrates!

Classement des marques de croquettes

Je vous propose de retrouver le classement des marques de croquettes par qualité, le lien est ici: https://alertes-croquettes.com/portfolio-item/syntheses-tableaux/

Grâce à ce tableau, j’ai découvert que je donnais à manger l’équivalent de deux beignets à la confiture à Hermès et que les croquettes que le vétérinaire m’a conseillé pour Hermès sont parmi les pires du marché. Je suis en colère et j’ai donc décidé de changer son alimentation grâce au classement ci-dessus. Cette modification d’alimentation donnera lieu à un autre article, je vous donnerai mon avis sur les croquettes sans céréales.

IMG_9913

Ranking of pet food

I suggest you to find the ranking of pet foo by quality, the link is here : https://alertes-croquettes.com/portfolio-item/syntheses-tableaux/ (it’s on french, if you need help, send me a direct message).
Thanks to this painting, i discovered that i was feeding the equivalent of two donuts with jam to Hermès and it’s the veterinarian advised me it for him are among the worst on the market( and they are expensive 100$/13,5kg. I am angry and so i decided to change his diet with the above classification. This modification of food will give rise to another article, i will give you my opinion on croquettes without cereals.

Sources: http://www.dur-a-avaler.com/;http://caniskol.fr/https://alertes-croquettes.com/https://www.lanutrition.fr./

 

 

missproutprout

5 réflexions au sujet de « Croquettes or not croquettes? Dog food or not? »

  1. Wow what a very interesting article. I stopped feeding my two kibble last year. They are on a very good meal plan now and on a very healthy one.
    I occasionally give them a kibble called Kiwi Peak. Not sure if you have heard that one

    Aimé par 1 personne

    1. Thanks a lot my dear K for your kind comment. A lot of friends alerted me about this trouble and i never imagined intoxicate Hermès with his food from vet advice. I’m lil sad but i hope the new kibble will be better for him. I ve found Kiwi Peak, they look really nice but we don’t have this brand here. Have a beautiful wednesday. xxx

      J'aime

  2. C est le parcours du combattant pour trouver de bonnes croquettes et de bonnes pâtées. Sans parler des compositions qui changent. Pour les mycotoxines malheureusement le seul moyen de connaître leur présence est une analyse en laboratoire comme le fait l asso snac pour des centaines de marques. D autant plus qu elles peuvent être présentes aussi dans les gammes sans céréales

    Aimé par 1 personne

    1. Bonsoir et merci pour votre commentaire, je vous conseille de regarder le tableau comparatif des croquettes afin d’en choisir de nouvelles. Il est vrai que nous ne pouvons pas tout contrôler nous même et certaines marques ne sont pas toujours honnêtes. Mais, je donnais tout de même l’équivalent de deux donuts à Hermès, ce n’est pas possible de continuer ainsi. Bonne nuit.

      J'aime

      1. Bonsoir, je vous remercie je connais leur tableau et le groupe. J ai la chance d avoir suivi une formation sur la nutrition et d avoir énormément lu. Oui malheureusement sur les étiquettes certaines informations sont volontairement absentes ou mensongères . Nous ne pouvons pas les contrôler.

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s